Suivez-nous
exportations-anime-drama-japon

Economie

L’exportation des animés et dramas japonais fait un bond de 30 %

L’exportation des animés et dramas japonais fait un bond de 30 %

Selon les données publiées par le Ministères des Affaires intérieures et des Communications, la valeur des exportations de dramas et d’anime japonais a augmenté de 30% durant l’exercice 2013 par rapport à l’année précédente.

 

La valeur globale de diffusion de contenu, comprenant animés, dramas, émissions de variétés et documentaires, s’élevait à 13,8 milliards de yens (92.5 millions d’euros) contre 10,4 milliards de yens (69.7 millions d’euros) en 2012.

Cette augmentation est principalement due à une hausse des droits pour la diffusion de programmes japonais en ligne et à la baisse continue de la valeur du yen.

Le Ministères des Affaires intérieures et des Communications a interrogé 179 entreprises, dont les principaux créateurs et diffuseurs de contenu sur les chaines principales, satellites ou sur internet.

La valeur des exportations comprend une variété de droits autres que la diffusion, tels que le droit de produire des DVD, de créer un remake ou encore le droit d’utiliser les images de personnages pour des produits dérivés.

Avec 8,6 milliards de yen (57.6 millions d’euros), les animés représentent la majorité de ces exportations, avec plus de 60% du total de l’exercice 2013. Uchuu Kyoudai (Frères de l’Espace), Patlabor et Love Live! font parties des quelques animés exportés.

Parmi les dramas exportés, des titres tels qu’ « Amachan », «Hanzawa Naoki” et “Kaizoku Sentai Gokaiger,” ont totalisé 2,1 milliards de yens (14 millions d’euros). Les exportations d’émissions de variétés suivent avec 1,8 milliards de yens (12 millions d’euros).

Plus de la moitié du contenu exporté était destiné aux pays asiatiques, avec ¥ 7,2 milliards (48.2 millions d’euros).
Les exportations vers l’Amérique du Nord ont été évaluées à 3,5 milliards de yens (23.4 millions d’euros).
L’Europe suit avec ¥ 2,6 milliards (17.4 millions d’euros).

Le gouvernement japonais souhaite promouvoir la culture japonaise auprès des pays étrangers. Le terme “Cool Japan” est ainsi utilisé auprès des politiques et des médias.

A titre de comparaison, le Japon reste encore loin de la Corée du Sud. Celle-ci exporte près du double du Japon. Le contenu est composé à 90% de dramas.

 

Source : Asahi || Image : Hajime Isayama/Kodansha

Discussions

6 commentaires

6 Comments

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire Se connecter

Répondre

Voir plus d'articles Economie