Le tribunal de Tokyo a ordonné à une jeune fille de 17 ans de payer environ 650 000 yens (4 800 €) de compensation à sa société de management, pour être sorti avec un garçon alors qu’elle était membre d’un groupe d’idoles.

 

« La révélation de la relation de l’idole avec un homme a sali son image », a déclaré le juge Akitomo Kojima, le 18 septembre.

Suite à la révélation de cette relation, le groupe a été contraint de se dissoudre. La société de management avait demandé à ce que la jeune fille et ses parents paient la somme de 5,1 millions de yens (39 800 €).

Selon le tribunal, la jeune fille a signé un contrat avec la société en Mars 2013. A cette époque, l’entreprise l’a informé des règles, y compris « L’interdiction de sortir avec un membre du sexe opposé » et « L’interdiction de fréquenter un petit ami et de prendre des photos en couple ».

En Juillet 2013, son groupe d’idoles, composé de six membres, a fait ses débuts. En Octobre de cette année, sa relation avec un homme a été révélée, et le groupe a été dissous le même mois.

Lors de l’audience, la défense a fait valoir « qu’il n’était pas indispensable pour les idoles de ne pas avoir de relation avec une personne du sexe opposé ».

Cependant, le juge Kojima a déclaré : « En tant qu’idole, l’interdiction d’avoir une relation est nécessaire pour obtenir le soutien des fans masculins. ». Il a alors ordonné une indemnisation.

« En raison de la dissolution, il est devenu impossible pour l’entreprise de récupérer son investissement initial. »

 

Source : Asahi Shimbun

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire