Suivez-nous

Divertissement

Porter un mikoshi d’une tonne n’est pas sans conséquence !

Porter un mikoshi d’une tonne n’est pas sans conséquence !

Avec près de 100 000 festivals organisés chaque année au Japon, vous avez sans doute eu l’occasion de croiser un mikoshi lors de votre séjour au Japon.

 

Ces palanquins ont fait leur apparition il y a des centaines d’années suite à une série d’épidémies et de catastrophes.

Les Japonais ont alors eu l’idée de placer des reliques de Dieux Shintoïstes dans ces mikoshi et de les faire défiler dans la rue afin de purifier la ville.

Le poids des mikoshi est extrêmement variable. Certains peuvent être portés par deux petites équipes à l’aide de deux poutres seulement tandis que d’autres peuvent posséder 6 poutres et demander la force d’un grand nombre de personnes.

porteurs-mikoshi-matsuri-japon (1)

Ainsi, il n’est pas rare pour un mikoshi de peser plus d’une tonne !

Alors que dans certains festivals, les porteurs doivent lancer dans les airs le mikoshi, ou encore lui faire traverser des eaux glacées, cette épreuve de force n’est pas sans conséquence.

porteurs-mikoshi-matsuri-japon (2)

Ces boules impressionnantes sont dues à une bursite ou hygroma. Il s’agit d’une inflammation des bourses séreuses, des poches dont le rôle est de faciliter les mouvements des articulations, due aux multiples traumatismes causés par la poutre. Les parois fabriquent alors de manière excessive du liquide synovial et la tuméfaction apparaît.

Au Japon elles portent le nom de mikoshi dago (神輿ダコ) et représentent un trophée pour les porteurs confirmés.

Celle-ci disparaissent avec le temps après beaucoup de repos, de glace et d’anti-inflammatoires.

porteurs-mikoshi-matsuri-japon (3)

porteurs-mikoshi-matsuri-japon (5)

Tout s'explique...

Tout s’explique…

Discussions

34 commentaires

34 Comments

  1. Adil Thami

    13 juin 2016 à 15:48

    Bunyamin si tu veux travailler un peu tes épaules

  2. Kelly Glarner

    13 juin 2016 à 15:58

    Leandro Cannone

  3. Vivi Lam

    13 juin 2016 à 16:05

    J’avais faim.. Puis maintenant j’ai plus faim du tout.

  4. Juliet Roy

    13 juin 2016 à 16:16

    Gauthier Mkd =0

  5. ソフィアン クルリ

    13 juin 2016 à 16:18

    ils ont des mamelons sur le dos^^ca m’étonnerait même pas qu’un japonais ai créer une gamme de soutien gorge du dos à l’occasion des Mikoshi juste histoire d’être “in” et de se faire un peu de tune… w

  6. Stéphane Tondu

    13 juin 2016 à 16:22

    Et c’est tout ? Aucune explication ?

  7. Cookies San

    13 juin 2016 à 16:45

    vous savez pourquoi ça gonfle, oui je suis que c’est lourd mais pourquoi ça fait cette forme là ?

    • Wendy Gaascht

      13 juin 2016 à 18:18

      Ce sont des hématomes, très impressionnant j’en convient 😉 mais en gros le poids fait éclater les vaisseaux sanguins, le sang reste sous la peaux et ça gonfle. C’est le même principe qu’une boss à la tête ou qu’un bleu au genoux mais en plus violent. Souvent on ponctionne le sang pour faire dégonfler et soulagé la douleur. (Enfin selon moi :p)

    • Cookies San

      13 juin 2016 à 18:48

      OUtch …… OK …. b merci bien ! Xo
      oui c’est impressionnant surtout, donc c’est du sang qu’il y a dans le dos ! Je ne sais pas si je dois tomber dans les pommes ou regarder docteur House !

    • Ces boules impressionnantes sont dues à une bursite ou hygroma. Il s’agit d’une inflammation des bourses séreuses, des poches contenant un liquide dont le rôle est de faciliter les mouvements des articulations.

      Au Japon elles portent le nom de mikoshi dago (神輿ダコ) et représentent un trophée pour les porteurs confirmés.

      Celle-ci disparaissent avec le temps après beaucoup de repos, de glace et d’anti-inflammatoires.

    • Cookies San

      13 juin 2016 à 20:16

      et bien vive les pharmacies et un supo dodo. XD Merci beaucoup pour les infos, au moins je sais d’où ça vient. Mais les planches qu’ils ont sur les épaules bougent et sont lourdes, c’est le fait que ça bouge que ça fait ça hein? (je dois dire que quand j’ai mon fils sur le dos c’est la mort mais là une tonne sur le dos Xo)

    • Cette inflammation est due aux traumatismes répétés causés par la poutre. On retrouve plus souvent ce genre de boules au coude ou au genou après des mouvements répétitifs.

    • Wendy Gaascht

      13 juin 2016 à 21:14

      Nippon Connection – L’actualité japonaise ah merci de l’info, je pensait a des hématomes sous dural violent ^^ mais c’est pire en fait >.>

  8. Loki Fye Atreju

    13 juin 2016 à 17:03

    Je ne le savais même pas. On m’apprend un truc. Et comment ça peut revenir à l’état d’avant?

  9. Matteo Siddi

    13 juin 2016 à 17:13

    wtf

  10. Elane Luyana

    13 juin 2016 à 17:45

    Du coup ce sont des hernies? L’article qui a l’air bien , mais qui sert à rien xD

    • Ces boules impressionnantes sont dues à une bursite ou hygroma. Il s’agit d’une inflammation des bourses séreuses, des poches contenant un liquide dont le rôle est de faciliter les mouvements des articulations.

      Au Japon elles portent le nom de mikoshi dago (神輿ダコ) et représentent un trophée pour les porteurs confirmés.

      Celle-ci disparaissent avec le temps après beaucoup de repos, de glace et d’anti-inflammatoires.

    • Elane Luyana

      14 juin 2016 à 05:05

      Merci, du coup c’est beaucoup plus clair.
      Ça me paraissais assez dingue que ça puisse être des hernies.
      C’est vraiment impressionnant

  11. Jordane Fief Patrice Carrion

    13 juin 2016 à 17:53

    Hitomi Morohashi

  12. Aziza Arslanova

    13 juin 2016 à 18:18

    Qu’est-ce que dit Toguro à la fin ?

  13. Arnaud Vergeade

    13 juin 2016 à 18:23

    Atome quand on carry Hugo en 3v3 x’D

  14. Vllx Mathilde

    14 juin 2016 à 00:08

    Shin Carlos Nakao finally I get you all rights 😮 it’s crazy!!!

  15. Bomi Séverino

    14 juin 2016 à 05:51

    Loïc Monti

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire Se connecter

Répondre

Voir plus d'articles Divertissement