Suivez-nous
renvoi-lycee-sexe-japon-sendai

Faits divers

Japon : un élève renvoyé de son lycée pour avoir eu une relation sexuelle avec sa copine

Japon : un élève renvoyé de son lycée pour avoir eu une relation sexuelle avec sa copine

En décembre dernier, un élève du lycée privé Seiwa Gakuen, situé dans la ville de Sendai, a été expulsé de son établissement pour une raison insolite.

 

Il pourrait s’agir d’une décision faisant suite à un acte d’agression envers un élève ou un professeur mais il n’en est rien. Le lycée lui reproche seulement d’avoir eu une relation sexuelle avec sa copine !

Grand seigneur, le directeur lui a tout même offert la possibilité de quitter sa copine s’il désirait rester.

Au Japon, être exclu de son école peut avoir des effets dévastateurs si l’on souhaite intégrer une bonne université mais devant ce choix impossible, le jeune lycéen a laissé parler son cœur et à opté pour sa bien-aimée.

En conséquence, n’ayant pas de recommandations, celui-ci n’a pas été accepté dans l’université de son choix.

De plus, Saiwa Gakuen possède une équipe de football reconnue dont l’élève était membre mais, Loi de Murphy oblige, ces évènements étant survenus deux jours avant le tournoi national, celui-ci a dû abandonner l’idée d’y participer.

Désormais en première année d’université, l’étudiant demande réparation. Il a donc porté plainte contre son ancienne école et demande environ six millions de yens (52 930 €) de dommages et intérêts pour avoir outrepassé leur autorité.

Conformément à l’article 11 de la Loi sur l’éducation scolaire, hormis l’interdiction de châtiments corporels, il n’existe aucune règle standard concernant la discipline des élèves.

Les écoles privées sont ainsi autorisées à s’appuyer sur leur propre règlement lorsque le comportement d’un élève interfère avec l’éducation.

Le tribunal de Sendai devra donc décider si le lycée de Seiwa Gakuen a abusé de son pouvoir.

Le directeur reste quant à lui sur ses positions, affirmant qu’un avis écrit indiquant la politique de tolérance zéro à l’égard de toute activité sexuelle avait été transmis à l’ensemble des élèves et qu’ils savaient qu’en enfreignant cette règle, ils étaient passibles d’une expulsion immédiate.

 

Source : rocketnews24 / bengo4com

Discussions

64 commentaires

64 Comments

  1. Lo Kness

    29 juin 2016 à 09:50

    Mais….. Si ça n’est pas dans l’enceinte de l’école, de quoi se mêle le directeur ? Après, le Japon reste tout de même très réservé quant aux relations sexuelles, mais là, je trouve qu’ils poussent un peu trop…..

  2. Francois Lebas

    29 juin 2016 à 09:53

    Au merde le pauvre

  3. Nyartlant Nyarlathotep

    29 juin 2016 à 09:53

    En tout cas le proviseur s’est cru dans “Seitokai Yakuindomo” avec les règlements x)

  4. Wendy Gaascht

    29 juin 2016 à 09:56

    et bah j’espère qu’il gagnera, c’est quoi cette abus? et qui diable à raconté ça et surtout qu’elle preuve pour virer un élève? Si c’était vraiment appliqué, y en aurait beaucoup plus des élèves renvoyés….

  5. Kim Yoon-mi

    29 juin 2016 à 09:57

    Bon, le japon a toujours été reservé. Mais pourquoi sa copine n’a pas été exclue elle aussi? :/ Il faut quand meme deux pour pour le faire….

  6. Enya Vetillard

    29 juin 2016 à 10:03

    Et quelles preuves ils avaient ? Et c’est quelque chose qui revient de la sphère du privé ça ne devrait pas concerner la scolarité. Encore il aurait fait quelque chose de mal mais là ?

  7. Elodie Santantonio

    29 juin 2016 à 10:04

    Dans L<3DK il me semble que les deux persos principaux cachent le fait qu'ils cohabitent justement à cause du règlement de leur lycée

    • Marie Gamard

      29 juin 2016 à 10:17

      Au lycée car il est l’icône, et à ses parents car vivre avec un garçon c’est chaud patate xD

      Au lycée souvent ils cachent pour les élèves, les profs aussi mais souvent pour éviter les embrouilles entre élèves.

    • Elodie Santantonio

      29 juin 2016 à 10:32

      Il me semble bien aussi que c’est parce que le règlement concernant les couples a été durci c’est dit dans le tome 5 ( le dernier que j’ai lu ) donc ça montre bien que dans certains lycées japonais c’est très strict pour les relations amoureuses

    • Dána Van Severen

      29 juin 2016 à 10:44

      bha déjà quand on compte que se faire un petit bisous sur la bouche en public au japon c’est considéré comme immature on se rend compte que c’est plutot stricte ^^

  8. Billal Jaouadi

    29 juin 2016 à 10:06

    Peut être que le directeur est amoureux de cet élève. Lol

  9. Briffa Mikaël

    29 juin 2016 à 10:18

    Bah si c’est dans le règlement… tu sais à quoi t’en tenir. Puis si tu fornique. Bah tu le crie pas sur tout les toît du Japon.

    Après je vois que beaucoup de monde ici connais très mal le Japon.

    Au Japon, quand il y a des règles. On les respectent à la lettre. Surtout dans les établissements privés !

    Par exemple, le simple fait de fumé ou boire de l’alcool si on a moins de 20ans. C’est la garde à vue et de la prison ferme dans la plupart des cas.

  10. Alexandre D. Arkaïn

    29 juin 2016 à 10:23

    Ah mais tout le monde s’obstine à ne voir que les cotés sympas du Japon, mais faut se renseigner sur le revers de la médaille.

  11. Tim Brk

    29 juin 2016 à 10:26

    Hey c’est scandaleux l’amour et la base de la vie

  12. Hakinata Ju

    29 juin 2016 à 10:31

    Il n’y aurait plus personne si c’était en france mdr.

  13. Tylonah Tomoe

    29 juin 2016 à 10:47

    Ah quand même….

  14. Stephane Fay

    29 juin 2016 à 10:50

    ils ne parlent pas de sa copine peut etre quelle a 12 ans……………

  15. Anthony Lebrun

    29 juin 2016 à 11:06

    Kimberley Kiwa Piret oo

  16. Eva Buston

    29 juin 2016 à 11:34

    Léa putain t’imagine tous les gens qui auraient été viré chez nous? Mdr il y aurait plus personne!

  17. Marine Sparrow

    29 juin 2016 à 11:48

    et apres on se demande pourquoi les jap sont coincer ! on laisse même pas le droit a deux jeune gens , qui doivent avoir 18 ans surement vus qu’il vont a la fac de s’aimer !!!! ou vas le monde !!

  18. Bao-Anh Denis Nguyen

    29 juin 2016 à 11:49

    Je suis mort

  19. Véronick Cindy Ren-Gas

    29 juin 2016 à 12:01

    Mon gars, il faut quitter ta copine !! demain, elle va te plaquer pour un autre !!

  20. Michel Chu

    29 juin 2016 à 12:08

    c’est la mère de la fille à tout les coups !!! elle a trouver une capote dans la chambre

  21. Achraf Bensaid

    29 juin 2016 à 12:13

    Le directeur est trop fou hahaha Rayane Laoukiri

  22. Marouane Guermouche

    29 juin 2016 à 12:19

    ca parrait sérvere mais c’est comme ca chez eux psk ils ont encore le sens de la moral

  23. Aegirsson Thorgal

    29 juin 2016 à 12:34

    Ça aurait été bien de connaître l’âge exact des deux jeunes au moment des événements

  24. John Mizuki

    29 juin 2016 à 12:38

    encore un puceau frustre.fan dIdole de 16ans…ca se trouve il voulait se tapper la fille et etait jalou..x

  25. Kana Usagi

    29 juin 2016 à 13:10

    Déjà on ne connaît pas l’âge de la fille ni comment le proviseur l’a su. (C’est pas le genre de chose que l’on crie sur tout les toits… ça laisse pensé qu’il y a des témoins parce qu’on accuse pas quelqu’un comme ça.)

    Ensuite quand il est rentré dans l’établissement il a signé le réglement. Si c’était écrit “vie monastique exigée” bah fallait pas signer c’est tout.

  26. Alex Abhaya

    29 juin 2016 à 13:17

    Mais comment le directeur a pu savoir que cette élève a pris un café chaud avec sa copine???!

  27. Sarah Schlueppmann

    29 juin 2016 à 13:39

    Martin, ça va devenir comme Shimoneta

  28. Fromi Karue

    29 juin 2016 à 14:06

    De toute manière au Japon ils n’ont pas de vie privée, tu peux te faire renvoyer si tu sors après 23h étant collégien même si tu habites chez tes parents -_-

  29. Marco Stawikowski

    29 juin 2016 à 16:28

    Manon Azil

  30. Mélanie Minster

    29 juin 2016 à 16:33

    On est d’accord que le Japon reste strict dans ce domaine, mais de là à s’intégrer dans la sphère privée… Je ne suis pas sûre qu’il apprécierait si on lui fait le coup au petit directeur.

  31. Camille Blanc'Doeuf

    29 juin 2016 à 16:44

    Pauline tu vois y a pire

  32. Seghir Benabid

    29 juin 2016 à 20:34

    Il était une fois une équipe de baseball qui gagne le Koshien(championnat lycéen). Des mois plus tard, des joueurs de dernière année fêtent leurs diplômes dans un bar, des mauvais perdants de la finale les voient et préviennent le lycée, font virer les élèves en questions(même si l’année scolaire est finie) et récupèrent le trophée. Alors ça, ça me surprend même pas.

  33. Maylis Pierre

    29 juin 2016 à 20:55

    Adélaïde Carsin

  34. Jade Tison

    29 juin 2016 à 22:18

    Qu’est ce que le lycée à à voir là dedans bordel le pauvre il peut pas avoir d’intimité avec sa copine au point d’être renvoyé du lycée c’est de l’abus total !

  35. Mathieu Sanglante

    30 juin 2016 à 08:00

    sois sa a etais fait dans l’enciente de l’ecole sois il ce mêlée de ce qui ne le regarde pas sois ces une connerie pour buzzer xd

  36. Mathilde Sierro

    30 juin 2016 à 09:37

    Je propose qu’on renvoie le directeur si jamais il fait l’amour à sa femme pour manquement à son travail :v :v

  37. Neko Wanaku

    30 juin 2016 à 09:54

    Sur le principe avoir une relation dans ce genre assez tôt c’est pas bon alors perso j’men fou ^^’

  38. Jean-Vincent Sisomvang

    30 juin 2016 à 16:59

    Je vous calming avec ceci mes amis.

  39. Natsuki Tachiba

    30 juin 2016 à 18:55

    C’est du n’importe quoi
    A ce train là, ils devraient interdire les relations sexuelles et mettre une amende.
    Remarque, s’ils ont fait ca dans leur école c est normal

  40. Adèle Millet

    1 juillet 2016 à 07:54

    Haïdé Costes, bon.

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire Se connecter

Répondre

Voir plus d'articles Faits divers