Sortez votre fouet et votre chapeau d’archéologue, il est grand temps de partir à l’aventure, retrouver les trésors perdus du Japon ! 

 

De quoi parle-t-on au juste ?

A l’origine il s’agit de fonds destinés à financer la guerre qui ont été dissimulés par les clans et les daimyô en prévision de périodes difficiles entre le 12ème et le 19ème siècle. Le terme japonais pour désigner ces trésors est « maizoukin » (trésor caché dont l’emplacement est inconnu).

Le lieu de la cachette et l’histoire qui l’entoure est nommé « maizoukin densetsu » (la légende du trésor caché). Cependant, si toutes les histoires étaient avérées ces trésors auraient été découverts depuis longtemps.

Après la chute des daimyô et les siècles écoulés, les emplacements sont devenus incertains, et par-dessus le marché, les récits ont été enjolivés et exagérés.

▲ Quand ce trésor a été découvert en 1963 il était évalué à 600 millions de yen, de nos jours il en vaudrait plus de 10 milliards.

▲ Quand ce trésor a été découvert en 1963 il était évalué à 600 millions de yen, de nos jours il en vaudrait plus de 10 milliards.

Par exemple, dans tout le Japon ont été découverts des trésors d’une valeur actuelle de 10 millions à 100 millions de yen, mais on dit qu’il existe des trésors de plus de 100 milliards voir trillions.

De nos jours la plupart des trésors découverts étaient la propriété de riches fermiers ou de marchands.

Au Japon, lors de fouilles ou de travaux publics on trouve parfois des koban (anciennes pièces d’or) ou des pièces de cuivre. Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, une cinquantaine de découvertes ont été recensées.

 

Le trésor caché de la maison Tokugawa

Sans titre-2

Le daimyô Li Naosuke


Ce légendaire trésor serait celui de la maison Tokugawa qui a dirigé le Japon pendant plus de 250 ans, durant l’ère Edo, et c’est certainement le plus connu du Japon.

Il s’agirait des fonds de guerre d’urgence du shogunat cachés suite à l’assassinat du shogun Li Naosuke lors de l’incident de Sakuradamon après le Bakumatsu (fin du shogunat Tokugawa).

Il contiendrait 400 koban, ce qui équivaudrait à un peu moins d’un milliard de yen actuels.

Le projet de recherche du trésor Tokugawa d’Itoi Shigesato

Dans les années 90, un programme télévisé a tenté de mettre la main sur ce trésor, sans succès. Bien que ridiculisée par l’expression « la grande émission des travaux publics », elle a néanmoins eu une grande popularité.

 

La légende du trésor caché de Hideyoshi Toyotomi

Sans titre-3

Toyotomi Hideyoshi

image_1393317301689_article

Contrepoids en or de Hideyoshi Toyotomi

image_1393317243014_articleOn dit que sa valeur actuelle serait de 200 trillions de yen et ce trésor est si célèbre qu’il est régulièrement mentionné dans les médias.

Du Moyen-Âge à l’ère moderne, Inagawa, au sud-ouest de la préfecture de Hyôgô, a été un important centre de production d’or et d’argent.

A la fin de sa vie Hideyoshi Toyotomi était soucieux pour l’avenir de son fils Hideyori. Une partie des fonds de guerre destinés aux troupes lors de la guerre Imjin et composés de Tenshou Ooban pour 410 million de ryo (la monnaie de l’époque) et 30 000 kan (1 kan = environ 3,75kg) de pépites d’or (soit 112 tonnes, avec le contrepoids d’or de Hideyoshi Toyotomi), aurait été dissimulée dans un immense tunnel par Tadakinzan.

Il existe toujours une trace de ce tunnel construit par Tadakinzan dans une mine d’argent aux environs des anciennes provinces de Settsu (désormais Kawanishi, préfecture de Hyôgo), Inagawa et Ikeda.

 

Le trésor caché de Takeda Shingen

image_1393317659860_article

Le daimyô Takeda Shingen

Ce trésor aurait appartenu au fameux daimyô de l’époque des provinces en guerre (Sengoku) Takeda Shingen à qui l’on doit le développement de la première mine d’or à grande échelle du Japon (incluant l’extraction et le raffinage du minerai).

Takeda Shingen était un commandant militaire qui s’était distingué pendant la guerre et on dit qu’il a crée les premières pièces d’or du pays, appelées Koushoukin ce qui aurait fait de lui le plus riche daimyô de son époque. De là s’est forgée sa légende.

image_1393317687853_article

Koushoukin, le premier système monétaire japonais

Après sa mort, son clan fut détruit et la maison Tokugawa s’est emparée du contrôle du pays.

 

Le trésor de Minamoto no Yoshitsune

Sans titre-4

Minamoto no Yoshitsune

Minamoto no Yoshitsune a été renversé par son frère aîné Minamoto no Yoritomo et s’est enfui pour Hokkaido. Afin de rétablir la gloire de sa maison, la légende raconte qu’il avait caché d’importants fonds de guerre.

Minamoto no Yoshitsune avait de la famille très puissante à Ôshû, où il possédait d’abondantes quantités de poudre d’or, et était soutenu par la famille Ôshû Fujiwara. Cette thèse est accréditée par le fait que Fujiwara no Hidehira fut le protecteur de Minamoto no Yoshitsune.

Après sa mort on raconte qu’il a certainement laissé beaucoup d’or derrière lui.

image_1393318763278_article

Fujiwara no Hidehira

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire