Suivez-nous
ichibanjapan-documentaire-Japon

Divertissement

Interview de Guillaume Jamar, créateur d’Ichiban Japan

Interview de Guillaume Jamar, créateur d’Ichiban Japan

Peut-être l’avez-vous déjà croisé sur YouTube, Guillaume Jamar, connu pour avoir créé la série de web-documentaires “Ichiban Japan”, comptabilise à lui seul déjà plus de 660 000 vues sur la célèbre plateforme de vidéos. L’équipe de Nippon Connection est allé à sa rencontre pour apprendre à mieux le connaître !  Bonne lecture !

 


 

Salut Guillaume ! Nous sommes très heureux de te recevoir parmi nous sur Nippon Connection ! Avant toute chose, pourrais-tu te présenter aux lecteurs du blog ?

Salut Eduardo, merci à toi, je suis ravi de me prêter à ce petit jeu de questions/réponses pour Nippon Connection !

Je m’appelle Guillaume Jamar, j’ai 24 ans et je suis un étudiant en alternance dans le web. Je réalise depuis maintenant deux ans les vidéos d’Ichiban Japan. Pour cela, je me rends deux fois par an au Japon pour filmer et j’effectue mes montages une fois de retour en France.

 

« Ichiban Japan », késako ?

Il s’agit d’un documentaire sur le Japon sous forme d’une série d’épisodes de 15 minutes que je diffuse sur le web. Ma volonté est de montrer le Japon sous un regard différent que je ne retrouvais pas dans les documentaires classiques sur le sujet. Plutôt que de juger et commenter les choses de loin, je cherche à vivre le Japon en partageant des moments avec des Japonais. Les interactions avec eux sont nombreuses et j’essaie de rendre le tout humoristique et décomplexé. J’en suis actuellement à la saison 2 qui est bien plus qualitative que la première.

ichiban-japan-kyoto

Pourquoi le Japon ? Qu’est-ce qui t’a donné envie de visiter ce pays-là en particulier ?

Comme beaucoup, j’ai grandi avec la culture manga qui m’a amené à m’intéresser un peu au Japon. Ensuite, j’ai commencé à apprendre le japonais et c’est à partir de ce moment-là que cet intérêt s’est démultiplié. Je trouve la langue française très belle au niveau de la sonorité mais la langue japonaise l’est à la fois dans la sonorité et la graphie. Enfin, mon premier voyage m’a conquis et m’a donné envie d’en découvrir toujours plus sur ce pays.

 

Quelle était ton image du Japon avant de t’y rendre ? Correspondait-elle a la réalité ?

Je pensais que le Japon était un monde futuriste avec des villes high-tech et énormément de monde. Je croyais aussi que les gens vivaient, mangeaient et respiraient manga. En y mettant les pieds, j’ai compris que le côté ultramoderne n’était, comme le côté otaku, qu’une infime partie du Japon. Moi qui me suis intéressé au Japon grâce à la culture manga, finalement ce sont maintenant les facettes plus traditionnelles qui me passionnent le plus.

J’ai aussi été étonné par la gentillesse et serviabilité des Japonais : j’ai oublié par exemple lors de mon premier voyage mon téléphone dans un parc et, quand je suis revenu le chercher 15 minutes plus tard, quelqu’un l’avait trouvé et déposé au koban (poste de police de proximité). À titre comparatif, j’avais perdu juste 2 mois avant mon téléphone en France (non non, je ne suis pas quelqu’un qui perd tout le temps ses affaires ! haha) et en seulement 5 minutes le portable avait disparu et était sur répondeur…

 

Quel est ton lieu préféré au Japon ?

C’est une question difficile parce que j’aime de manières différentes beaucoup d’endroits… Mais Kyoto est une ville qui a un charme qui me touche à chaque fois. Je ne me lasse jamais de cette ville, notamment les quartiers d’Arashiyama et de Gion/Higashiyama. Visiter Kyoto, c’est déambuler dans un autre monde, calme et traditionnel.

J’ai aussi eu un gros coup de cœur pour Kagoshima, tout au sud de Kyūshū. L’ambiance est très différente du reste du Japon, les gens ne sont pas stressés et sont très avenants.

yakushima-ichban-japan

Jusqu’à présent, quel a été ton meilleur souvenir du Japon ?

J’ai eu la chance de vivre beaucoup de superbes moments (entraînement de ninjas dans une forêt, ascension du Mont Fuji, match de baseball Giants/Tigers…) mais j’ai vécu quelque chose d’incroyable lors de mon aventure sur l’île de Yakushima (dont la forêt a inspiré celle de Princesse Mononoke). Une île magique ! Je suis parti là-bas à l’aventure et j’ai été servi (je ne vais pas spoiler parce que ce sera le sujet d’un prochain épisode ! haha)

Il y a, à côté de cela, tous les moments de partage avec les Japonais qui sont gravés en moi. J’ai eu la chance d’être invité dans de nombreuses maisons/familles japonaises (parfois simplement par hasard) et j’ai pu vivre des choses très fortes en émotion. Il y a par exemple la soirée d’été dans une famille japonaise (nagashi somen, suikawari, matsuri nocture) que je dévoile dans l’épisode 4 saison 2 et qui fait partie de mes meilleurs souvenirs.

 

Quel est, d’après toi, le plus gros défaut du Japon ?

Comme tout autre pays, le Japon a plein de défauts mais le principal est pour moi le manque de communication entre les personnes. Les Japonais sont excellents lorsqu’il s’agit de communiquer dans le marketing ou à travers leurs codes de politesse mais la communication sincère entre personnes est difficile. Je n’aime pas trop ce principe de honne (pensée personnelle de chaque individu) et tatemae (comportement de ce même individu en public).

En tant que Français, j’aime que l’on me dise les choses sincèrement, même si elles ne sont pas agréables. Les Japonais préfèrent éviter les conflits. Je comprends et accepte bien sûr cette mentalité mais je trouve que cela rend les relations moins intéressantes.

 

Est-ce difficile, en tant que gaijin, de s’adapter aux coutumes et habitudes japonaises ?

Je pense que c’est n’est pas si difficile si l’on est respectueux. Il arrive forcément que l’on fasse des erreurs mais cela ne posera jamais de problème tant que l’on est de bonne foi et que l’on cherche à bien se comporter.

(seule exception : manger du nattō le matin au petit-déjeuner, c’est trop difficile ! haha)

ichiban-video-natto

Quel bilan dresses-tu de l’apprentissage du japonais ? Est-ce un de tes objectifs ?

J’ai appris le japonais tout seul grâce à Internet. Je m’y suis mis à fond pendant 5 mois avant mon premier voyage en le travaillant chaque jour dans le train et avant de me coucher. Depuis, je n’ai jamais repris sérieusement l’apprentissage mais mon niveau progresse lorsque je me rends sur place (je refuse de parler anglais au Japon). Le reste de l’année, j’entretiens quand même un peu mon niveau en discutant par messages avec des amis japonais.

Des conseils pour ceux qui désireraient visiter l’Archipel ?

Ne vous limitez pas à une seule facette du Japon ! Lors de mon premier voyage, le premier endroit où je suis allé, c’était Akihabara. J’avais adoré à l’époque, mais maintenant que j’ai découvert d’autres choses, c’est un des quartiers que j’aime le moins à Tokyo !

Prenez aussi votre temps pour profiter de vos visites, il vaut mieux en faire moins mais de manière plus qualitative.

Enfin, essayez de vous mettre au japonais avant de partir (même un tout petit peu), ça vous ouvrira bien plus de portes pour nouer des contacts, par exemple. Je pense que pour vraiment profiter du Japon, il faut savoir se faire comprendre et comprendre les Japonais.

matsuri-ichibanjapan

Comptes-tu t’établir un jour au Japon ? Autrement, quels sont tes projets pour le futur ?

Pas spécialement, en fait. J’adore le Japon pour les vacances mais vivre là-bas est très différent et je ne sais pas si cette vie me conviendrait. Et même si le Japon me manque souvent, j’aime aussi beaucoup la France. Après, si une opportunité se présente, peut-être que je la saisirai. Pour l’instant je ne me pose pas la question, mon but premier est de développer Ichiban Japan et de porter ce projet le plus loin possible !

 

Pour terminer, un dernier mot à adresser à nos lecteurs ?

J’aime juste rappeler que le Japon est loin d’être le paradis sur Terre, même si j’aime énormément ce pays. J’ai remarqué que beaucoup de personnes qui aiment le Japon le voient comme un pays de rêve et que la France est limite un enfer à côté. Personnellement, j’aime le Japon mais aussi la France (même Paris qui a énormément de mauvais côtés est une ville magnifique) et je trouve qu’on a de la chance de vivre dans un pays comme celui-ci avec une belle culture, histoire, gastronomie, etc.

Enfin, je veux vous dire que voyager au Japon n’est pas un simple rêve si vous en avez vraiment envie. Peut-être que cela vous demandera du temps mais c’est loin d’être inaccessible ! Je vous encourage donc à vous lancer et à partir découvrir le Japon de vos propres yeux !

 


 

Eh oui, l’interview est déjà terminée, comme quoi toutes bonnes choses ont une fin ! Malgré tout, si vous vous sentez avoir l’âme d’un voyageur, nous ne saurions que trop vous conseiller d’aller jeter un œil aux réalisations de Guillaume, ainsi que de le suivre sur les nombreux réseaux sociaux et sur son site internet.

Site web d’Ichiban Japan : http://www.ichiban-japan.com

Page Facebook : https://www.facebook.com/IchibanJapan

Twitter : https://twitter.com/Ichiban_Japan

Chaîne YouTube : https://www.youtube.com/user/Jamaro91

Google+ : https://plus.google.com/u/0/+IchibanJapan

Discussions

40 commentaires

40 Comments

  1. Pingback: Otaktu, le journal manga #6

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire Se connecter

Répondre

Voir plus d'articles Divertissement