Suivez-nous
étudiants-japon-problème-argent

Société

De plus en plus d’étudiants japonais arrêtent les études par manque de moyens financiers

De plus en plus d’étudiants japonais arrêtent les études par manque de moyens financiers

Un rapport du gouvernement japonais indique que de plus en plus d’étudiants quittent leurs études à l’université par manque de moyen financier.

 

Le ministère de l’éducation a mené une enquête auprès de 1200 universités. La dernière a été faite il y a 5 ans.

79 000 personnes, soit 2,65 % de l’ensemble des étudiants, ont abandonné au cours de l’année scolaire 2012-2013. Un chiffre en hausse de 0,24 points.

Plus de 20 % des étudiants ayant arrêté indiquent des raisons financières, un chiffre en hausse de 6,4 points.

Près de 15 % ont abandonné en raison de leurs mauvais résultats, un chiffre en hausse de 1,8 point.

Le personnel de plus des 2/3 des universités a déclaré que beaucoup plus d’étudiants s’interrogeaient sur les systèmes de bourses et autres moyens permettant de réduire les frais.

Selon le ministère de l’éducation, certains hésitent à prendre un prêt étudiant car ils s’inquiètent de savoir s’ils pourront rembourser cet argent.

Le ministère va tenter d’aider les étudiants à terminer leurs études en proposant des prêts plus souples et sans intérêts, ainsi que des bourses d’études sans aucune obligation de remboursement.

 

Source : NHK || Image : Shutterstock.com

Discussions

6 commentaires

6 Comments

  1. Bertolino

    27 septembre 2014 à 12:07

    Je serai curieux de connaître le prix des écoles et universités du supérieur, publiques ou privées, histoire qu’on se représente les coûts. Parce que là au final nous n’avons aucun chiffre qui nous touche.

  2. Justind

    28 septembre 2014 à 01:17

    Cela peut coûter jusqu’à 10000€… On peut comprendre pourquoi ils arrêtent!

  3. Justine

    28 septembre 2014 à 01:18

    10000€ à l’année bien sûr!

  4. haruchannnn

    28 septembre 2014 à 17:31

    la vache!!!! les parents ont interet a ouvrir un compte a la naissance de leur enfant pour lui assurer des études

    • Dio Brando

      2 octobre 2014 à 03:49

      Comme me disait un pote lorsque sa femme japonaise a accouche, on lui a dit 2 choses :
      1) felicitation
      2) commence a economiser pour les etudes.
      Des la naissance, ca fait froid dans le dos…maintenant, de nombreuses universites japonaises sont des club med’ en puissance 😛

  5. Chiryo

    28 septembre 2014 à 18:15

    Et après ils se demandent pourquoi il y autant de jeunes qui commencent à travailler avant d’être entré à l’université…

    Quand je vois le système derrière avant d’être embauché à la sortie de l’université en plus, la marge d’erreur est beaucoup trop faible surtout pour des gens inexpérimentés.

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire Se connecter

Répondre

Voir plus d'articles Société