Suivez-nous
école-jeux-video-japon-pro-gamer

Divertissement

Au Japon, il existe désormais une école pour devenir joueur professionnel

Au Japon, il existe désormais une école pour devenir joueur professionnel

Vous rêvez de devenir un joueur professionnel ? De vivre au Japon ? Bonne nouvelle ! Il existe enfin une école pour vous.

 

L’établissement d’enseignement professionnel Tokyo School of Anime a créé son premier programme d’étude en e-sport, qui est aussi le premier du genre au Japon. Jusqu’à présent, l’école était réservée aux personnes souhaitant travailler dans l’industrie de l’Anime ou du doublage.

Ceci n’est pas très surprenant. Avec tant d’argent en jeu dans l’e-sport, attendez-vous à ce que d’autres écoles suivent cette aubaine.

Le cursus en e-sport comporte quatre enseignements, comme le pro-gaming, le marketing et la promotion d’e-sport, le commentaire d’e-sport et le travail en coulisse pour l’installation d’évènements e-sport. Oui, c’est donc vrai, vous pouvez étudier le pro-gaming !

Dans les classes de jeu, par exemple, les étudiants apprennent comment cliquer cinq fois avec la souris en une seconde ou s’entrainent à faire des rotations de 180 degrés avec leur souris.

animation

D’après le site web 4 Gamer, les étudiants étudient des stratégies pour les jeux de combat, les jeux de tir à la première personne, les RTS, et apprennent des techniques importantes qui pourraient les mener vers la route de la célébrité.

Qui sait ? Peut-être que cela sera utile. Ou peut-être que cela entraînera une surabondance de personnes qui auront dépensé leur argent afin d’entrer dans le milieu du jeu professionnel.

Et vous ? Seriez-vous tenté par une telle école ?

école-gamer-jeux-video-japon

Source : Kotaku || Images : Dikiiy / Shutterstock.com / Tokyo school of anime

Discussions

2 commentaires

2 Comments

  1. Fugushima.blogspot.fr

    20 février 2015 à 16:07

    Se distinguer dans un univers virtuel, c’est ce qui reste aux jeunes des classes moyennes, puisque les bons postes sont déjà réservés aux gamins des élites en place. On se revoit dans 20 ans, quand cette génération sera toujours en contrat précaire, sans femme ni enfant et face à des gamins qui jouent mieux qu’eux. On fera un superbe article sur cette génération perdue.

  2. Hohenheim

    20 février 2015 à 20:10

    C’est beau d’être jeune . La vie est belle .

Vous devez vous identifier pour ajouter un commentaire Se connecter

Répondre

Voir plus d'articles Divertissement