Il était une fois, dans une province du nord de la Suède, une compétition récompensant le meilleur Père Noël du monde se tenant chaque année en novembre.

 

Les Pères Noël de Chine, d’Allemagne et même d’Australie étaient réunis en ce mois de Novembre pour se départager sur des épreuves telles que manger du porridge, empiler des cadeaux, glisser sur un traineau et monter des rennes.

Santa yamashita

Ce qui m’amène à vous raconter cette histoire c’est parce que, cette année, c’est le Père Noël du Japon, le Santa Yamashita, qui a remporté toutes ces épreuves haut la main. Paradoxal dans un pays qui compte moins d’1% de chrétiens ? Et bien pas tout à fait.

La première trace écrite que l’on a à propos d’une fête Chrétienne se tenant lieu au Japon remonte au 16ème siècle au moment où un missionnaire jésuite célébra une messe de Noël dans un lieu qui fait partie aujourd’hui de la préfecture de Yamaguchi. On pense cependant que ces célébrations ont eu lieu un peu plus tôt, après l’arrivé de Saint François Xavier au Japon en 1549. Il fut en effet le tout premier missionnaire jésuite à être arrivé au Japon.

Ces traditions chrétiennes se sont perpétuées librement jusqu’au 17ème siècle, où le changement de Shogunat des Nobunaga au Hideyoshi et plus tard des Tokugawa, força les chrétiens du Japon à renoncer à leurs croyances ou à se cacher face aux persécutions. Ce n’est qu’à la restauration de Meiji (19ème siècle) que la religion chrétienne redevint légale, et sous l’influence occidentale que les fêtes de Noël furent célébrées de nouveaux.

Et ces célébrations gagnèrent en popularité année après année. A tel point qu’aujourd’hui elles ne sont plus associées à la religion mais plutôt à une sorte de culture mi-occidentale mi-japonaise. Les plus croyants auront bien sûr toujours à l’esprit, la commémoration de la naissance de Jésus mais pour les autres c’est surtout devenu une fêtes pour les couples, les cadeaux et les gâteaux typique de cette période de l’année : les « Christmas Keki » (クリスマスケーキ).

 

kurisumasu keki

sources: muza-chan, wikipédia | images: Japan realtime, pâtisserie Potager, shutterstock.com

Discussions

2 Réponses

  1. suijhin

    « Christmas Keki » ?

    je suis sûre a 100% que sa s’ecrit Cake
    je sais qu’ils le disent d’une manière différente mais sa reste quand même de l’anglais je vois pas pourquoi on devrait l’ecrire autrement…

Laisser un commentaire