Au Japon, débuter une relation amoureuse ou encore se marier alors qu’on a la trentaine et qu’on est encore vierge peut mettre les femmes dans l’embarras. Le mariage se faisant de plus en plus tard et le fait de vivre encore chez ses parents n’arrange évidemment pas les choses ! Mais heureusement (ou pas), les femmes peuvent désormais engager quelqu’un pour leur faire perdre leur virginité afin d’augmenter leurs chances sur le marché des futurs maris potentiels…

 

Alors que dans le passé, la virginité d’une femme était considérée non seulement comme un atout, mais aussi comme une nécessité absolue, les temps ont changé. De nos jours, de nombreux hommes préfèrent une partenaire ayant un minimum d’expérience.

La « femme vierge ayant la trentaine » est d’ailleurs devenue un sujet commun dans les mangas et les anime japonais au cours des dernières années. Kyou, Kaisha wa Yasumimasu (Aujourd’hui, je prends un jour de congé) est une série toujours en cours qui a récemment été adaptée en drama. Celui-ci raconte l’histoire d’une femme de 33 ans vivant encore chez ses parents et qui jusqu’à qu’un collègue alcoolisé ne l’approche, n’avait jamais embrassé un homme.

kyou

« Le complexe du trentenaire vierge » affecte les femmes autant que les hommes. De nombreuses femmes atteignant la trentaine et ayant gardé leur virginité intacte peuvent se sentir indésirables, incapable de suivre les discussions de leurs amies et soucieuses de leur capacité à trouver un mari.

Suite au problème de ces japonaises en détresse, un service visant à répondre aux besoins des femmes en quête d’un dépucelage rapide sans aucune répercussion ou risques a fait son apparition.

Ce service est proposé par « Lost Virgin Café », qui a actuellement une liste d’attente de 2-3 mois pour les nouveaux demandeurs s’inscrivant via leur site internet.

Les candidates doivent être prêtes à payer jusqu’à 10.000 yens pour les frais d’hôtel, être en bonne santé, et ne pas être engagées au moment de la prestation.

Alors que le physique n’est pas un problème, ce service se détournera de ceux ayant des infections sexuellement transmissibles, une mauvaise hygiène, et une forte odeur corporelle.

Bien que les préservatifs soient fournis, les candidates sont invités à prendre un contraceptif avant le rendez-vous, afin d’éviter toutes mésaventures.

Le site semble très sérieux à première vue, mais après quelques recherches, nous pouvons remarquer que l’ensemble des services proposés sont effectués par un même un homme et ce gratuitement.

pervert-sexe-japon

« Masa », le propriétaire de « Lost Virgin Café », affirme être une philanthrope en aidant ces femmes en difficulté à sortir du carcan de leur virginité. Il compare ainsi ces femmes inexpérimentées à des « téléphones portables sans connexion à Internet », affirmant que personne ne voudrait d’un tel produit défectueux.

« Désiriez-vous vous faire couper les cheveux par un amateur ? » demande-t-il sur son site, avant de prétendre que « les femmes de plus d’1,70m sont susceptibles d’être encore vierges à l’âge du mariage, et auront un complexe à ce sujet. »

Le site fournit également des informations utiles sur « Masa » afin que les femmes en sachent plus sur leur bienfaiteur. « Masa » a apparemment la trentaine, avec seulement 14% de graisse corporelle. Les femmes qui détestent les hommes poilus seront heureuses de savoir que « Masa » est imberbe, et qu’il n’a pas de problème de calvitie.

Il souligne qu’il n’est pas exceptionnellement beau, mais qu’il ne dégage aucune odeur corporelle.

Selon son profil, « Masa » travaille comme webmaster et gère à côté « Lost Virgin Café » dans un but non lucratif. Il affirme avoir « aidé » plus de 200 femmes, et se décrit comme le «Maitre de la virginité » dont les services sont « 100% garanti sans douleur ».

« Lost Virgin Café » est récemment devenu un sujet sur Twitter au Japon, avec un certain nombre d’internautes japonais hurlant de rire sur le fait que la chose soit entièrement gérée par un seul homme.
« Quelle personne triste et pathétique ! », a déclaré un utilisateur. « Il est clairement fou. » a déclaré un autre.

Les autres commentaires allaient du « J’ai pensé que c’était vrai pendant 30 secondes puis j’ai commencé à pleurer de rire … », à « Quel opportuniste !» sans oublier « Ce gars me donne envie de vomir! »

Et vous, que pensez-vous de ce « service » ?

 

Source : Rocketnews24 || Images : Shutterstock.com

Discussions

17 Réponses

  1. tatsuki

    Je fait partie des gens qui trouve ça bizarre XD Pour moi la première fois tu le fait avec une personne que tu aimes, tu fais pas ça parce que faut le faire enfin bon.

    • Facto

      Comme quoi toutes les sociétés terriennes sont différentes. Le problème est plus profond qu’il ne parait. Ce sont les codes de conduite et les traditions qui poussent ces femmes à ne pas profiter de leur corps et de la jouissance. Elles oublient de vivre pleinement comme la majorité des Japonnais le font au quotidien. De bons soldats qui ne profitent pas des plaisirs de la vie au nom de l’éthique et la morale. C’est comme une autre religion au Japon.

  2. Voca Drak

    L’idée ne me semble pas complétement bizarre, mais le fait que la boite soit tenus pas un seul et même homme, on se pose des questions sur ça véritable intention, « aidez les femmes »? :d

  3. bluebird

    Chacun fait ce qu’il veut avec ses fesses, certes, mais payer pour se faire dépuceler, c’est pas loin de la prostitution.
    En plus, généralement, ceux qui ont ce genre d’idées ne sont pas des canons de beauté.
    Bref, j’trouve ca glauque 🙂

    • Dio Brando

      L’opportuniste precise bien que c’est pour les frais d’hotel et pour sortir, il est strictement interdit de payer qq un pour obtenir une prestation sexuelle ou il y a un echange entre « les parties genitales » dixit la loi japonaise…donc tout le reste est legale, c’est plus hallucinant ca!
      Et puis le plus vieux metier du monde existera toujours, il suffit de marcher dans certains quartiers pour se faire aborder(beurk) ou recevoir des flyers de « pizza delivery » alias « health delivery etc.

  4. Miyu

    C’est franchement du n’importe quoi!!!! Dans quel monde vit on??
    Pourquoi ce serait une honte d’être vierge????

    Mais bon d’un côté je ne devrai plus être étonnée, il y a vraiment beaucoup de gens IDIOTS ( pour restée polie) dans ce monde!

  5. Bukeqi

    En voyant certains commentaires, j’ai eu envie de réagir. Ok, c’est glauque et oui, c’est étrange de songer à ce genre de « service ». Mais pour la plupart d’entre vous, vous ne savez pas ce que c’est que de rester vierge « au-delà des normes ». Je suis européenne, plutôt jolie, d’aucune religion, et pourtant j’étais toujours vierge à 25 ans, et vous n’imaginez pas à quel point c’était une souffrance. Quand les autres parlaient, il fallait toujours « prétendre » qu’on avait aussi vécu telle ou telle situation, car avouer qu’on était toujours vierge c’était une honte… J’en ai parlé à des personnes dont je me sentais proche, mais à chaque fois je me sentais jugée, méprisée et pathétique (je ne compte pas le nombre de fois où l’on m’a dit que je devais avoir un problème, que ce n’était pas normal et ça m’a vraiment rongée pendant des années, même des asiatiques m’ont dit que j’étais bizarre, comme quoi ce n’est pas une question de culture). Oui, la plupart des filles attendent de trouver l’amour, du moins c’est ainsi dans les situations idéales, mais quand cela n’arrive pas, on se sent juste dévalorisées et on n’arrive pas à trouver sa place dans une société qui est ultrasexualisée (même en Europe où les normes sont différentes, cela pèse). Alors, je peux comprendre ces femmes car souvent les hommes ne veulent plus d’une vierge passé un certain âge. Il faut aussi réfléchir à ce qui les pousse à agir ainsi, c’est souvent dû à un véritable mal être, et je ne suis pas sûre qu’elles se sentiront mieux après. Du moins, dans mon cas, j’étais soulagée d’être enfin entrée dans la norme, même si l’avoir fait avec quelqu’un que je n’aimais pas, et que cela relevait plus du « coup d’un soir qu’autre chose » m’a aussi fortement blessée. Vous feriez mieux de réfléchir avant de les juger, mais parfois il vaut mieux faire appel à un « pro » plutôt que de le faire avec n’importe qui et augmenter le problème.

  6. Le gouvernement japonais s’inquiète de la sexualité en berne de sa population | Réseau International

    […] Il semble bel et bien que cette incroyable situation perdure, malgré les efforts du gouvernement pour encourager le mariage et l’éducation des enfants. Une nouvelle étude relayée par le Japan Times stipule que 70% des hommes et 60% des femmes célibataires (non mariés), dans la tranche d’âge des 18-34 ans, ne sont pas dans une relation amoureuse pérenne. Pire, 42% des hommes et 44,2% des femmes de cette tranche d’âge sont toujours vierges, un problème qu’une entreprise locale propose d’ailleurs de régler en « dépucelant » ses clients. […]

Laisser un commentaire