Bien que l’origami est l’art du papier le plus connu du Japon, son cousin moins connu, le kirigami, est apparu aux alentours du 19ème siècle. Contrastant avec les techniques complexes de pliage de l’origami, le kirigami, littéralement « coupe de papier », implique la création d’une découpe ininterrompue d’une feuille de papier.

 

Né à Chiba, l’artiste Akira Nagaya est passé maître du kirigami, et beaucoup de ses œuvres s’inspirent des symboles des siècles passés, telle que du phénix, de Fūjin le dieu du vent ou des Sept Dieux de la Fortune. Occasionnellement, donc, Nagaya expose dans des musées plus modernes, où il présente d’incroyables nouvelles versions de kirigami, en l’honneur des plus grandes stars des animés.

▼ Par exemple, comme si la coupe du héros de Dragon Ball, Goku, n’était pas assez complexe, Nagaya doit prévoir la découpe des zones non-ombrées du visage pour recréer ses traits et ses expressions.

pa-1

▼ Il semblerait que Nagaya a un faible pour le travail du mangaka Akira Toriyama, qui a créé non seulement Dragon Ball, mais aussi Docteur Slump, dont l’héroïne, Arale, est ici avec son petit compagnon, Gatchan.

pa-12

▼ Toriyama n’est pas la seule légende dont Nagaya exprime artistiquement son respect, il a aussi recréé les figures importantes des trois films d’Hayao Miyazaki.

pa-3

▼ Pazū, Shīta et le Robot, dans Le Château dans le ciel.

pa-9

▼ D’une certaine manière, Nausicaa est suggérée par une simple silhouette, avec le géant Oomus derrière elle, une scène rendue autant mélancolique que l’affiche du film.

pa-6

▼ Nagaya a aussi pris le temps de donner des conseils au célèbre auteur de bande-dessinée, ce qui a aidé a relancé l’industrie dans lequel Toriyama et Miyazaki ont trouvé beaucoup de succès, « Le Dieu du Manga » et le créateur d’Astro Boy, Osamu Tezuka.

pa-11

▼ Plus rétro et bienveillant, le personnage adoré des enfants : Doraemon.

pa-2

▼ Beaucoup moins délicat que le plus connu des chats d’animés, voici Hokuto Shinken (Ken le survivant)

pa-10

▼ Il est souvent montré comme un être presque indestructible, mais nous pouvons aussi dire qu’il a eu des moments difficiles en rencontrant Ultraman (ou du moins pendant les trois premières minutes de leur combat).

pa-5

▼ Face au large éventail de titres, Nagaya semble avoir fait sa sélection, il est donc surprenant de ne pas voir un combattant à l’épée surnaturelle de la saga Bleach, particulièrement depuis que One Piece et Naruto ont deux de leurs membres qui sont représentés ensembles dans une série d’action.

pa-7

pa-8

▼ Fiou, entre ces personnages particulièrement mignons et de valeureux combattants, on ne sait plus dans quel camp se ranger. M. Nagaya, pour nous combler, pouvez-vous créer un kirigami qui soit à la fois prêt à combattre et mignon ?

pa-4

Pour ma part, j’ai beaucoup d’affection pour les arts miniatures. Je les trouve plein de sensibilité et de poésie. Je salue ce travail, d’autant plus venant d’un homme.

 

 

Article initialement publié le 13/09/2014.
Source: Rocketnews

Discussions

Une réponse

  1. Kwoks

    C’est juste magnifique! Franchement dans l’art miniatures les japonais m’étonnerront toujours, faut quand une sacrée patience et un savoir faire de fou pour se genre de résultat ultra fidèle, surtout sachant que c’est des post-it 0_o.
    Ceux représentant les myazaki mon particulièrement ému.

Laisser un commentaire