Ce n’est un secret pour personne que le Japon a l’un des taux de suicide les plus élevé au monde. Il existe même des lieux populaires au Japon où de nombreuses personnes mettent fin à leur vie chaque année.

 

Tojinbo, cette succession de falaises, situées dans la préfecture de Fukui, fait partie de ces endroits où plus de 100 personnes se donnent la mort par an.

Cependant au cours des dernières années ce nombre a diminué grâce à Yukio Shige, un policier à la retraite âgé de 70 ans.

Il se donne pour mission de patrouiller la zone et de parler à quiconque semblant désirer en finir avec la vie. Au cours des 11 dernières années, plus de 500 vies ont été sauvées grâce à son action.

C’est au cours de sa dernière année en tant que policier que Shige a été affecté à Tojinbo. Il a été consterné par le nombre de corps qu’il a du repêcher aux pieds des falaises.

tojinbo-spot-suicides-japonais

Lorsqu’il est devenu retraité en 2004, il a décidé de rester à Tojinbo afin de devenir le gardien de ces falaises.

La méthodologie de Shige pour arrêter les suicidaires est assez simple: il fait en sorte d’obtenir ce dont ils ont besoin.

Si ces personnes sont en faillite, il les accompagne au bureau d’aide juridique; si elles sont au chômage, il les amène à l’agence pour l’emploi; si elles sont sans-abri, il les ramène chez lui. Grâce à son action et à celle de 77 autres bénévoles, le nombre de suicides à Tojinbo est descendu à moins de 15 par an.

Bien sûr, Shige garde la tête sur les épaules. Il rappelle à ceux qui l’interrogent qu’au moins sept personnes se sont tout de même suicidées après avoir quitté Tojinbo.

La plupart des suicidaires sont heureux d’avoir quelqu’un pour les écouter, à qui raconter leurs problèmes, sans être jugé, certains pour la première fois de leur vie.

 

L’histoire de Shige adaptée en film

 

Au cours des 8 dernières années, il a été interviewé par des personnes venues de 15 pays différents, tous désireux d’obtenir plus d’informations sur cet homme ayant sauvé des centaines de vies.

Malheureusement, ces images ne retranscriront qu’une partie de la réalité. Le premier groupe à avoir filmé Shige est venu d’Islande en 2013. Ils ont fait un documentaire sur lui et sur d’autres lieux propices au suicide, qu’ils ont diffusé sur internet.

Cette année, Shige a reçu des demandes venant de l’Allemagne, de Corée, de France, du Canada et des États-Unis afin de le filmer.

Au mois d’avril une équipe française a passé deux semaines à filmer un documentaire sur Shige et son groupe, les montrant en train de sauver des vies à plusieurs reprises.

tojinbo-Yukio-Shige-police-suicides

Le 4 Juillet, une société de production américaine est arrivée pour prendre des photos afin de préparer un leur prochain film. Le photographe Paul del Rosario a déclaré ceci :

« L’image du suicide au Japon est encore très forte à l’étranger, la plupart des gens pensant encore aux samouraïs en train de faire seppuku ou aux kamikazes durant la guerre. Cependant, je souhaite que Shige-san puisse nous aider à changer cette image, en montrant ce qu’il a fait pour sauver ces potentielles personnes suicidées. »

Shige a déclaré ceci sur le film :

« Partout dans le monde, les gens ont les mêmes sentiments sur la vie. Mon espoir est que le message de ce film dépasse les frontières et amène les gens à réfléchir sur la vie. »

Ce film sur Shige ne sera surement pas le blockbuster de l’été prochain mais il aura le mérite d’exister, et qui sait, peut-être va-t-il pousser d’autres personnes à faire de même.

cc72689bSource : Rocketnews24

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire