Le premier ministre japonais Yoshihiko Noda exige une surveillance accrue des activités de la Chine autour des îles Senkaku, en mer de Chine orientale.

M. Noda a donné ses instructions ce vendredi lors d’un conseil des ministres. Cette réunion a eu lieu juste après l’intrusion de navires chinois en eaux territoriales japonaises, aux abords des îles Senkaku.

Le premier ministre a souligné la nécessité d’une étroite collaboration entre les organes gouvernementaux concernés pour faire face à la situation.

L’ambassadeur de Chine au Japon a par ailleurs été convoqué par le ministère japonais des Affaires étrangères.

Ce vendredi, le vice-ministre des Affaires étrangères Chikao Kawai a donc fait savoir à l’ambassadeur Cheng Yonghua que les bateaux chinois avaient ignoré les avertissements répétés des garde-côtes nippons et s’étaient introduits en eaux japonaises.

« Il est important que nos deux pays agissent calmement dans le respect des relations bilatérales et que le dialogue se poursuive par les canaux diplomatiques », a déclaré M. Kawai.

M. Cheng a quant à lui insisté sur la souveraineté chinoise des îles Senkaku. Il a toutefois précisé que la Chine ne souhaitait pas voir le conflit empirer et qu’elle acceptait donc de rester en contact étroit avec le Japon.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire