12 autres corps ont été retrouvés par les secouristes au sommet du volcan entré en éruption ce week-end, Le nombre de victimes passe ainsi à au moins 48 personnes.

 

Il s‘agit de l’éruption volcanique la plus meurtrière au Japon en près de 90 ans.

D’après les médias et les pompiers, plusieurs personnes seraient toujours portées disparues, ce qui risque fortement de faire grimper le nombre de victimes dans les jours à venir.

 

 

Un cas non isolé ?

 

Sur les 110 volcans actifs dans le pays, l’Agence météorologique du Japon a identifié en 2009, 47 volcans susceptibles d’entrer en éruption dans les 100 prochaines années.

Ces 47 volcans sont sous surveillance 24 heures sur 24 par l’agence et des institutions telles que les centres de surveillance volcanique situés à Sapporo, Sendai et Fukuoka.

Observant le nombre de tremblements de terre ou encore l’expansion des montagnes en utilisant un sismographe et un système de positionnement global, les centres rendent compte aux gouvernements préfectoraux en cas de risque d’une catastrophe.

Les gouvernements locaux ont mis en place des conseils de gestion des catastrophes du volcan et ont appliqué un système de niveaux d’alerte volcanique à 30 des 47 volcans surveillés.

Ce système, indique de quelle façon les grimpeurs doivent se comporter en fonction du niveau d’alerte de chaque montagne. Le mont Ontake a été ajouté en mars 2008.

Le niveau d’alerte du mont Ontake était de 1 avant l’éruption de samedi. Il est désormais à 3 depuis l’éruption. Les autres volcans de niveau 3 sont l’ile de Sakurajima et l’île de Kuchinoerabujima, tous deux situées dans la préfecture de Kagoshima.

 

Pourquoi une telle catastrophe n’a pu être évitée ?

 

Selon les experts, il s’agissait d’une éruption phréatique, soit le réchauffement de l’eau par le magma qui a été ensuite expulsée.

Ces éruptions phréatiques sont moins facilement détectables que les éruptions de magma. Il y a moins de secousses et l’impact sur le sol est beaucoup plus faible, soit les seuls points mesurés par les centres de surveillance volcanique.

 

 

Source: Yomiuri Shimbun || Image : Twiiter @8ttyan

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire