Vivre à Tokyo, où le prix du mètre carré est exorbitant, n’est pas donné à tout le monde. Lorsqu’on est intérimaire, il ne reste parfois plus qu’une solution, opter pour logement aussi grand qu’un placard.

 

A la fin des années 80, le terme « freeter » a été inventé afin de désigner ces jeunes Japonais souhaitant sortir du schéma tout tracé de l’employé japonais, dévoué à son entreprise.

Malheureusement, ce vent de liberté a mené bon nombre de ces jeunes à la précarité.

De nos jours, malgré un taux de chômage au plus bas, de nombreux Japonais survivent en cumulant des petits emplois et galèrent pour trouver un logement dans l’une des villes les plus chères du monde, Tokyo.

Quand on se retrouve dos au mur, contraint par la vie d’habiter dans un tout petit espace, et bien on s’adapte.

C’est le cas de ce Japonais qui a décidé de louer un appartement en plein Tokyo ne s’étalant que sur quelques mètres, pour un loyer de 25,000 Yens (environ 220 €).

Claustrophobe s’abstenir !

 

a

e

i

o

q

r

s

t

u

y

z

Discussions

58 Réponses

    • Kana Usagi

      A deux dans un T5 de 110m2 x) pourtant là je suis un mois dans un studio de 15m2 au Japon et ça passe bien. Bon j’aurais pas la place pour toutes mes affaires à la longue il faudrait conserver seulement l’essentiel.

  1. David Kens

    Ces images sont extrêmes et ne représentent pas la réalité. Je vis dans un 7m carré + espace collectif à Tokyo, et aucun japonais n’a de chambre dans un tel état. Cette précarité affichée est loin d’être une généralité. C’est surtout que le gars sur le image n’a surtout pas d’allure… indépendamment de son origine. Au contraire, la majorité des japonais ne vont rien accumuler de matériel ou presque. Ce type de chambre sert en principe à dormir et la vie s’axe à l’extérieur. On y retourne pour dormir seulement.

  2. Jérémie Morel

    Je comprendrai jamais pourquoi payer hors de prix pour être en hyper centre alors qu’en bordure c’est nettement moins cher.
    Avec les transport en commun, piste cyclable etc etc qu’on a aujourd’hui je ne vois pas le probléme pour allez bosser tout en vivant plus loin =/

Laisser un commentaire