Chaque pays possède son lot de lois insolites depuis longtemps oubliées et le Japon ne manque pas à la règle. Voici 15 lois toujours d’actualité qui pourraient vous faire atterrir en prison sans le savoir.

 

Le site Goo Ranking a présenté 15 lois japonaises à ses lecteurs pas forcement connues de tous. Celles-ci ont été classées de la plus à la moins connue.

 

Déranger un culte ou un enterrement

01

Il y a des moments où il vaut mieux ne pas régler ses problèmes familiaux en public. C’est notamment le cas lors d’un enterrement où le fait de provoquer une scène peut vous valoir une amende allant jusqu’à 100 000 yens et 1 an d’emprisonnement.

 

Insulter quelqu’un qui n’accepte pas un duel

02

Cette loi utilise le mot Ketto (duel), qui nous ramène à une époque où les Japonais équipés d’un katana pouvaient combattre sur une plage déserte éclairée par la pleine lune (Mais non, je ne lis pas trop de manga).
Toutefois, cette loi pourrait s’appliquer aujourd’hui à tous les défis où la vie des participants peut être mise en danger comme ce duel de tracteurs dans Footloose.

Si votre adversaire refuse de foncer sur vous avec son tracteur, la loi vous interdit de le traiter de poule mouillée ! Au Japon, les cas les plus graves de diffamation peuvent être passibles de peine de prison. Tachez donc d’imiter la poule le plus discrètement possible.

 

Couper les cheveux de quelqu’un sans sa permission

03

Cela est probablement vrai dans la plupart des pays, comme le simple fait de toucher quiconque sans son consentement peut être considéré comme une agression.

 

Fumer dans une gare dans une zone non-fumeur

SA3A0206

Difficile d’ignorer qu’il est interdit de fumer dans les gares compte tenu des multiples pancartes mises en place dans le pays.
Un article de loi sur les chemins de fer interdit de fumer en dehors des zones désignées, cependant, au cours des dernières années, les zones fumeurs ont graduellement été diminuées. Depuis Avril 2009, toutes les gares JR de Tokyo ont vu leurs zones fumeurs disparaitre.

 

Acheter un billet auprès d’un revendeur dans la rue ou dans un magasin

05

La partie la plus surprenante est sans doute que la loi japonaise considère l’achat au même niveau que la revente de billets à prix gonflés. En plus de vous dépatouiller à obtenir une place pour un spectacle à guichets fermés, vous risquez également la prison.

Il existe cependant de nombreux magasins revendant des billets un peu partout au Japon. L’Article 9 Section 2 du décret sur le contrôle des prix spécifie qu’il est « interdit d’acheter et de vendre quelque chose à un prix convenu à une valeur plus élevée que son prix de vente initial. » Tout dépend donc du prix de revente.

 

Faire boire quelqu’un durant une fête

06

Il est courant pour la plupart d’entre nous de boire lors d’une soirée. Ne vous amusez pas pour autant à pousser quelqu’un à le faire, au risque d’avoir des problèmes avec la justice japonaise.

 

Conduire un vélo en état d’ébriété

15

La nature étant bien faite, les lois de la physique devraient faire le travail pour vous. Mais si vous vous obstinez et blessez un piéton, mieux vaut vous cacher dans un buisson car les sanctions sont très sévères. L’amende maximale est d’1 million de yens ( 7570 €) accompagnée d’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à 5 ans.

 

Grimper sur un poteau téléphonique

07

Au Japon, vous êtes tenus d’être un électricien agréé avant de monter sur un poteau téléphonique. Pensez-y donc à 2 fois avant d’aller chercher votre chat. Au cas où, vous désirez tentez le coup et que vous vous faites repérer par la police, les chances qu’un policier possède cet agrément reste très mince. Ils ne pourront donc que vous crier dessus tant que vous n’aurez pas mis les pieds au sol. Pensez donc à emmener de quoi manger durant votre escalade.

 

Remarquer qu’on vous a rendu trop de monnaie et ne rien dire

08

Beaucoup d’entre nous connaissent ce sentiment. Le caissier dépose l’argent dans votre main et en une fraction de seconde, vous réalisez qu’il vous a rendu la monnaie sur 20 € au lieu de 10 €. S’ensuit alors une bataille avec votre conscience.

Si vous décidez de garder l’argent et de filer, en vertu de la loi Japonaise, vous venez de commettre une fraude. Rassurez-vous, même si le caissier revenait d’une soirée arrosée en vélo (oh le vilain !) et qu’il vous donnait ¥ 10000 de trop, vous ne risquerez pas grand-chose au tribunal.

 

Sortir les poubelles la veille du jour du ramassage des ordures

09

Cette loi a sans doute été votée afin d’empêcher les chats ou les corneilles de ravager vos sacs durant la nuit. Pensez donc à mettre votre réveil le matin ou de les déposer avant d’aller au travail.

 

Se rendre en Antarctique sans le signaler

10

Afin de protéger l’environnement en Antarctique, se rendre là-bas sans le signaler peut vous valoir jusqu’à 500 000 yens ( 3785 €) d’amende.

 

Cracher dans un parc

11

Conformément à l’article 1.2 de la Loi sur les infractions mineures, cracher dans un parc peut vous valoir un séjour en prison de 30 jours et une amende allant de 1000 (7,50 €) à 10000 (75 €) yens. Cet acte peut parfois finir sur le casier judiciaire d’une personne.

Si vous êtes un lama et que vous ne pouvez-vous empêcher de cracher, il suffit de faire comme certaines personnes âgées au Japon, c’est-à-dire dans la rue ou tout simplement d’avaler, cela fonctionne aussi.

 

Accepter un duel

12

Encore une fois, le « duel » se réfère ici au mot « kettô » et il est surprenant de constater qu’il y a plus de gens conscients qu’il est interdit de se moquer d’une personne refusant un duel que d’en provoquer un !

Techniquement, si une personne commet un délit en vous défiant de boire (une activité potentiellement mortelle) et que vous buvez, ne violez-vous pas cette loi ? Si oui, vous risquez de 6 mois à 2 ans de prison.

 

Vomir dans un taxi

13

Techniquement, il ne s’agit pas d’un délit mais vomir dans un taxi est considéré comme une « rupture de contrat ». Il s’agit d’une condition comprise dans le service rendue, pouvant donner droit à une indemnisation. Il serait en effet difficile pour le chauffeur de continuer à travailler si son véhicule sent le vomi.

 

Griller une file d’attente

14

Il s’agit de la loi la plus surprenante. Nous savons tous à quel point il est irritant de se faire doubler dans une file d’attente, mais saviez-vous qu’il s’agit d’un acte répréhensible au Japon ?
En effet, dans l’article 1 Section 13 de la Loi sur les infractions mineures sont concernés :

« Les personnes qui dérangent une file d’attente, ayant un comportement grossier ou violent contre un grand nombre de personnes attendant la distribution de marchandises, de véhicules publics, d’événements, de billets pour des transports ou des événements, ou coupant la ligne afin de modifier la répartition des biens. »

En faisant cela, vous risquez 1 mois de prison et une amende allant de 1000 (7,5 €) à 10000 yens (75 €) .

 

Source : Rocketnews24

Discussions

12 Réponses

Laisser un commentaire