Des statistiques gouvernementales montrent que toutes les préfectures du Japon vont connaître une baisse et un vieillissement de leur population en 2040.

 

L’Institut national de recherches sur la population et la sécurité a publié ses dernières prévisions par préfecture mercredi.

La préfecture d’Akita, au nord de l’Archipel, va connaître la baisse la plus importante avec 35,6%, suivie de celle d’Aomori, avec 32,1%.

Les estimations suggèrent aussi que la part des 65 ans et plus va dépasser les 30% dans toutes les préfectures.

Les personnes âgées représenteront 43,8% de la population d’Akita, et 40% à Aomori.

Un directeur de l’organisation, Toru Suzuki, a indiqué que la population baisse dans les zones rurales et que le vieillissement dans les zones urbaines était le résultat de l’exode vers les villes durant les années de forte croissance économique à la fin des années 1960 et au début des années 1970.

Il a ajouté que ces communautés doivent se préoccuper de leur situation financière et du maintien des services de l’Etat.

 

Discussions

Laisser un commentaire