Le ministère de la Justice va commencer à tester la reconnaissance faciale pour les portails automatisés d’immigration dans les aéroports de Narita et Haneda durant le mois d’août, et ce pour les Jeux olympiques de 2020.

 

Des portes automatiques utilisant les empreintes digitales sont déjà en cours d’utilisation, mais il est tout de même nécessaire de s’enregistrer en amont. Le ministère a donc décidé de mettre en place un nouveau système plus rapide de reconnaissance afin d’alléger l’encombrement de l’aéroport avant les Jeux Olympiques de Tokyo de 2020.

Selon le Bureau de l’Immigration du Japon, le système lira les données faciales renseignées dans les passeports biométriques et va les comparer aux photographies prises lors du passage à l’immigration.

Les tests à venir comprendront une étude de faisabilité pour des photos de passagers prises alors qu’ils marchent.

Si les résultats des tests sont prometteurs, le ministère prévoit de mettre en place le système en 2018.
Durant les tests effectués en 2012, le système n’avait pas réussi à reconnaître environ 17% des 29.000 personnes scannées. Le projet avait alors été remis à plus tard.

Cinq entreprises participeront aux nouveaux tests, qui se tiendront du 4 août au 5 septembre hors week-ends. Les tests seront effectués seulement sur des ressortissants japonais possédant des passeports biométriques et ils devront tout de même être soumis à une vérification par les agents d’immigration.

 

Source: Mainichi

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire