La commission gouvernementale en charge de la révision de la Constitution va prôner l’adoption d’une législation qui permettrait aux Forces d’autodéfense de porter assistance à des ressortissants nippons en détresse à l’étranger.

 

La commission planche sur le droit à l’autodéfense collective et soumettra ce mois-ci un rapport au premier ministre Shinzo Abe.

Ce rapport devrait essentiellement prôner le droit à l’autodéfense collective, à travers une nouvelle interprétation de la Constitution.

Le texte précisera que l’assistance aux ressortissants japonais en proie aux catastrophes naturelles ou à des situations de conflits à l’étranger relève du droit à l’autodéfense individuelle.

Le rapport soulignera cependant la nécessité d’obtenir un accord du pays hôte.

La loi relative aux Forces d’autodéfense a été modifiée en 2013, suite à la prise d’otages dans laquelle dix ressortissants japonais ont trouvé la mort, en Algérie, en janvier.

La révision de cette loi a permis aux FAD d’utiliser des véhicules pour l’évacuation de leurs compatriotes.

Si le recours aux avions et aux bateaux est déjà autorisé en pareille situation, aucune loi ne prévoit, de fait, les opérations de secours des FAD à l’étranger.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire