Une compagnie de théâtre dirigée par le dramaturge japonais Oriza Hirata affiche déjà presque complet pour toutes ses performances de la pièce classique d’Anton Chekhov « Trois sœurs » à Moscou, joués par un robot à apparence humaine et de vrais acteurs.

 

Le spectacle de Seinendan, qui associe la technologie de pointe japonaise et un chef-d’œuvre russe, est programmé de vendredi à dimanche au Théâtre central de Moscou.

« Je me sens stressé, » a déclaré Hirata à la conférence de presse qui a eu lieu à Moscou jeudi dernier, en faisant référence au fait qu’il joue sur la terre natale de Chekhov. Alors que l’œuvre originale se déroule en Russie à la fin du 19ème siècle, la version d’Hirata est transposée au Japon dans un avenir proche.

« Si Chekhov avait écrit une pièce au 21ème siècle, elle aurait été comme celle-là, » a confié Hirata.

Un androïde joue le rôle de la plus jeune des trois sœurs de la pièce. Des robots non-androïdes font aussi des apparitions. Ce robot remet en cause la signification de la vie à une époque où les robots sont devenus monnaie courante dans les foyers. Jusqu’à présent, la pièce a été jouée au Japon, en France, en Espagne et à Taiwan.

La pièce fait partie du Projet de Théâtre Robot, créé par Hirata et le scientifique Hiroshi Ishiguro qui dirige le laboratoire de l’Université d’Osaka et qui est connu pour ses développements d’androïdes de pointe.

 

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Discussions

Laisser un commentaire