Les frontières de la dernière zone interdite près de la centrale sinistrée de Fukushima ont été révisées, ce qui permet aux anciens résidents d’avoir accès à une partie de leur communauté.

 

Il s’agit de la localité de Futaba où est située la centrale Fukushima Dai-ichi qui a subi un accident à la suite du tremblement de terre et du tsunami de mars 2011. Tous les résidents avaient dû être évacués.

A minuit lundi, Futaba a été réorganisée en deux zones, selon le niveau de radiation. La plus grande partie de la localité demeurera interdite pour une durée indéfinie. Mais pour la première fois depuis le désastre, les ex-résidents peuvent visiter la zone côtière, bien qu’ils ne pourront pas y passer la nuit.

Le maire de Futaba Shiro Izawa a indiqué que les membres de la communauté ont finalement entrepris la première étape en vue de la reconstruction. Selon lui, la localité amorcera des travaux de décontamination et consultera le gouvernement en vue de rebâtir les zones ravagées par le tsunami.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Discussions

Laisser un commentaire