Contre des faveurs sexuelles, une septuagénaire a soutiré trois millions d’euros en sept ans à son amant pour s’acheter appartements et voitures de luxe.

 

Elle aimait trop l’argent et les voitures de luxe : une mamie japonaise a été condamnée à rembourser trois millions d’euros qu’elle avait réussi à soutirer en sept ans à un vieil homme en échange de faveurs romantiques et sexuelles, rapporte la presse jeudi.

Selon le quotidien à sensation Sports Nippon, qui cite la décision de justice, cette femme de 77 ans aujourd’hui a extorqué de 2000 à 2007 un total de 400 millions de yens (un peu plus de 3 millions d’euros) à son « amoureux », plus âgé qu’elle de 2 ans.

 

« Toile amoureuse »

 

Un tribunal de Shizuoka (centre du Japon) a estimé que la vieille dame avait pris son vénérable amant au piège dans sa « toile amoureuse », notamment en l’attirant dans un hôtel où elle s’est entièrement déshabillée devant lui et lui a demandé de lui frotter le corps dans la baignoire.

D’après le journal, elle avait convaincu son amant de lui donner de l’argent pour l’aider à rembourser des dettes auprès d’un homme pour éviter d’être obligée de l’épouser.

Mais au lieu de rembourser ces prétendues dettes, la vieille dame s’est acheté une Jaguar, une BMW et une Mercedes-Benz ainsi qu’un appartement de luxe.

Pour satisfaire les demandes de son onéreuse maîtresse, le vieux monsieur s’est endetté à son tour à hauteur de 400 millions de yens et a dû vendre des terres dont il avait hérité.

 

 

Discussions

Laisser un commentaire