À Tokyo, une maison de retraite pour chien a vu le jour et permet à nos amis canins d’un certain âge de passer leurs derniers jours sereinement.

 

La vieillesse est difficile pour tout le monde et n’épargne personne, pas même nos animaux adorés. Et c’est peut-être même une étape un peu plus difficile pour eux et pour leurs maîtres : maladies à répétition, problème de santé, soins qui s’accumulent…

C’est l’une des principales raisons d’abandons en refuge, notamment pour les vieux chiens, qui malheureusement une fois derrière les barreaux ont peu de chance de trouver une nouvelle famille.

Au Japon, les chiens seniors ont à présent une nouvelle chance de passer de vieux jours sereinement. En effet, une toute nouvelle maison de retraite spécialement prévue pour les chiens d’un certain âge a ouvert juste à l’extérieur de Tokyo le mois dernier.

 

Des seniors chouchoutés comme nulle part ailleurs

 

Cette maison de retraite pour chiens offre de nombreux services, dans le but de véritablement offrir une fin de vie heureuse aux vieux toutous.

La clinique est par exemple accessible 24h/24 et les chiens peuvent être suivis par leur maîtres via une webcam branchée également tout au long de la journée.

Autre aménagement particulier, la maison de retraite dispose d’une piscine pour les chiens, pour soulager entre autres leurs rhumatismes.

Une retraite de rêve pour les chiens âgés, mais qui a bien sûr un coût non négligeable. Les propriétaires devront débourser environs 736€ pour que leurs chers compagnons soient chouchoutés à longueur de journée.

 

Des chiens vivant de plus en plus vieux

 

La compagnie à l’origine de cette maison de retraite pour chiens, Aeonpet, explique que ce projet est né d’un constat : les animaux de compagnie vivent de plus en plus vieux, en particulier les chiens.

Et dans un pays où il est désormais légalement obligatoire de s’occuper de son animal jusqu’à sa mort, les propriétaires sont à la recherche de solutions pour prendre soin de leurs boules de poils dans les meilleurs conditions.

« Certains propriétaires sont probablement eux-mêmes en maison de retraite, par conséquent ils sont incapables de s’occuper eux-mêmes de leurs chiens », explique Chiyo Sakurai, représentant de la compagnie Aeonpet.

Ce centre pour vieux chiens est donc une bonne solution pour les maîtres incapables de s’occuper eux-mêmes de leurs vieux animaux, et évite à ces derniers de finir à la fourrière.

 

Source: wamiz.com

Discussions

4 Réponses

  1. Tachibana

    Au lieu d’ouvrir des maisons de retraite pour chiens, ils feraient franchement mieux d’ouvrir des CRECHES pour s’occuper des enfants!!!
    C’est le monde a l’envers dans ce pays…

  2. GATTACA

    Commentaire qui démontre une totale méconnaissance de la culture nippone. Ce n’est pas dans les mentalités japonaises de laisser des inconnu(e)s s’occuper de ses enfants. Ça fonctionnerait peut être pour les expatriés mais pas pour les japonais.
    De plus, je ne vois vois pas où est le problème puisque c’est une initiative privée, qui n’influe donc pas sur les dépenses publiques.
    Il faut arrêter de prendre la culture occidentale pour seul modèle.

    • Tachibana

      Moi je veux bien te croire..Surtout que ca fait que 8 mois que je suis au Japon…
      Sauf que quand tu lis ca -> http://www.nipponconnection.fr/le-japon-condamne-t-il-les-femmes-a-rester-a-la-maison/

      Avec je cite : « Ces dernières semaines, des mamans de l’arrondissement de Suginami à Tokyo sont allées avec leurs gamins en pleurs quémander auprès du maire l’ouverture de nouvelles crèches. »

      Tu peux comprendre que j’ai du mal a comprendre tes propos..

      De plus je ne cherche pas a « prendre la culture occidentale pour seul modèle », en fait, j’ai PAS de « modele », j’essaye juste de comprendre et essayer de fixer un probleme qui vraisemblablement ne plait pas (ou plus) a la population..

      S’il n’y a pas de creches, c’est en grande partie parceque le gouvernement ne fait pas l’effort dans creer (certainement pour les raisons que tu cites, soit  » laisser des inconnu(e)s s’occuper de leurs enfants »). Sauf que les mentalites changent, et les japonaises qui sont parties quemander a la mairie en est un belle example.

      J’irais meme un cran plus loin en disant que meme le gouvernementessaye de faire quelque chose (http://www.nipponconnection.fr/le-gouvernement-japonais-mise-sur-le-travail-des-femmes/) qui je pense,permettra non seulement aux femmes d’avoir du taff mais aussi au passage de faire remonter un peu le taux de natalite..

      Quant a l’initiatie privee qui n’influe donc pas sur les dépenses publiques.
      Je ne comprends pas ou tu veux en venir ?? Tu veux dire que si ca avait eu une influence sur les depenses publique, ca t’aurais un peu plus poser probleme? Si c’est le cas, alors moi aussi ca m’aurais vraiment poser un gros probleme… ^^

      Des initiatives privees pour creer des crèches, il n’y en a aussi et elles n’influence pas sur nos depenses publiques je pense..Mais bon, s’ils pouvaient prendre une certaine somme sur mon salaire pour creer des crèches, franchement je vais absolument pas dire non ;)..

Laisser un commentaire