Dans quelques mois, il sera possible de visualiser sur Street View les conséquences du séisme, du tsunami puis de la catastrophe nucléaire intervenus dans la ville de Namie il y a maintenant plus de 2 ans.

 

Le service de visite virtuelle de Google n’a pas pour unique vocation de faire découvrir des destinations dites agréables.

En témoigne cette initiative qui vise à capturer des vues des dégâts causés par la catastrophe de Fukushima.

Rappelons qu’un accident nucléaire a eu lieu le 11 mars 2011 et qu’il fut consécutif à un séisme de magnitude 9 puis à un tsunami.

namie japon

 

Des vues disponibles dans quelques mois

 

Le véhicule du géant américain se déplace actuellement dans les rues de la ville de Namie, située dans le district de Futaba, à moins de 2 heures de route de Fukushima.

La ville a fait l’objet d’une évacuation anarchique de la part des autorités japonaises puisque des habitants se seraient finalement rendus dans des zones hautement plus toxiques que celles qu’ils venaient de quitter.

Le maire de Namie n’a de cesse de dénoncer cette « maladresse » et trouve avec Google un nouveau moyen d’exprimer les inquiétudes qu’il a à l‘égard de ses administrés.

Les termes employés vis-à-vis des autorités nippones ne sont pas faibles puisqu’il évoque dans certaines colonnes « une espèce de meurtre ».

Les vues devraient apparaître sur Street View dans les prochains mois. En attendant, quelques images sont visibles sur la vidéo de présentation du projet disponible sur le blog officiel de Google Japon.

 

namie street view

Discussions

Laisser un commentaire