Dans une enquête internationale sur l’utilisation d’internet, sa commodité et son impact sur la population, le Japon est classé en 20ème position.

La World Wild Web Foundation, basée en Suisse, a mené cette enquête auprès de 61 pays, sur la base de 7 critères liés aux infrastructures, aux restrictions gouvernementales et à l’impact d’internet sur la politique et l’économie.

La Suède occupe le premier rang, suivie par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Les dix premières places sont exclusivement occupées par des pays développés, notamment l’Australie.

Le Japon arrive en 20ème position derrière Singapour, à la 11ème place et la Corée du Sud, classée 13ème.

Selon la fondation qui a mené l’enquête, le web aurait un impact limité sur la politique au Japon, par contraste avec l’usage généralisé d’internet dans le champ de l’économie.

Le Yémen occupe la dernière position et le Zimbabwe est classé 60ème. La Chine arrive à la 29ème place bien qu’elle totalise le plus grand nombre d’internautes, en raison des restrictions imposées sur l’accès à la toile.

 

Source: NHK

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire