Une commission américaine chargée d’enquêter sur l’accident nucléaire de Fukushima au Japon s’interroge sur les mesures prises à la centrale pour faire face aux risques.

L’académie nationale américaine des sciences a créé cette commission en juillet. Les responsables de l’opérateur de la centrale, la Compagnie d’électricité de Tokyo, Tepco, ont été auditionnés jeudi.

Ils ont déclaré que le tsunami du 11 mars 2011 avait été plus important qu’estimé. La conception de la centrale ne permettait pas d’y résister. Les responsables ont également admis que les travailleurs sur le site n’avaient pas été informés de l’incapacité du système de refroidissement de secours à jouer son rôle après la perte de l’alimentation électrique.

Un membre de la commission a demandé pourquoi il n’y avait pas d’experts basés à la centrale, susceptibles de donner des conseils sur le système de refroidissement de secours au moment de l’accident.

Le représentant d’une organisation professionnelle américaine d’opérateurs de centrales nucléaires a critiqué les normes japonaises de sûreté. Les membres de la commission ont jugé vital de se préparer à toute éventualité. Pour eux, le Japon n’a pas intégré ce concept.

Les Etats-Unis ont mis en place de nouvelles mesures à leurs centrales nucléaires après les attaques terroristes du 11 septembre 2001. Chaque centrale doit désormais avoir un manuel de gestion des risques et des systèmes d’alimentation de secours supplémentaires.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire