Bâtons lumineux, confettis, groupe de J-POP. Cela a tout d’un concert sauf que ce n’en est pas un. Il s’agit de la cérémonie d’entrée de l’université de Kinki, une fac pas comme les autres.

 

Une cérémonie d’entrée dans une université au Japon est souvent un moment ennuyeux accompagné d’un speech du doyen mais cette année l’université de Kinki n’a pas fait les choses comme tout le monde.

Cette cérémonie d’entrée a été mise en place par l’Université de Kinki et le roi de l’industrie pop japonaise Tsunku, connu notamment pour être le producteur des Morning Musume.

Celui-ci a eu l’idée de créer un Girls band représentant l’Université de Kinki, les « Kindai Girls ». Kindai étant l’abréviation de « Kinki Daigaku » (Université de Kinki en japonais).

Cette année, l’Université de Kinki a ainsi reçu plus de demandes d’admission que n’importe quelle autre université sur le territoire japonais. On ne se demande plus pourquoi…

 

*Kinki (近畿) fait référence à la région du Japon qui regroupe les villes d’Osaka, Hyōgo (Kobe), Kyoto, Nara, Shiga, Mie, et Wakayama. Elle peut aussi être appelée « Kansai » (关 西).

 

 

c3exv34bsuikkme36uza
ynuoethlv6ijx8vgf49z
669073997667689900
hzzhjsaqgyk4c1kbafo5

acjsiaf8cbk3xpp0vss0
dcikxysrzcuiafanupnf

 

Source: Kotaku

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire