Le premier ministre Shinzo Abe promet de promouvoir le renforcement des infrastructures et la formation professionnelle en Afrique pour rendre le continent plus attractif aux investisseurs japonais.

 

Dans le cadre de son voyage au Moyen-Orient et en Afrique, M. Abe a rencontré vendredi en Côte d’Ivoire les dirigeants de 11 nations des 15 Etats membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest.

Les dirigeants africains souhaitent que l’Archipel investisse activement dans la construction d’autoroutes, de centrales et d’autres équipements sur le continent. Ils espèrent également que les investissements nippons favoriseront le développement d’industries propices à la création d’emplois.

M. Abe a déclaré que le Japon mettait déjà en oeuvre des mesures d’aide annoncées l’an dernier lors de la Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique, la TICAD.

Le premier ministre nippon a ajouté que le monde était encore en proie aux conflits et aux guerres, et que le Japon entendait coopérer avec les nations d’Afrique occidentale pour établir la paix et la prospérité et favoriser l’avènement d’un monde où prévaut l’état de droit, et non la force.

 

Le Japon s’engage à aider le Sahel et la Côte d’Ivoire

 

Shinzo Abe a promis plus de 80 millions de dollars pour venir en aide aux réfugiés dans la région du Sahel, au sud du désert du Sahara.

M. Abe, en visite en Côte d’Ivoire vendredi, a rencontré le président Alassane Ouattara. C’est la première fois qu’un premier ministre japonais se rend dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

A l’issue de la réunion, les deux dirigeants ont annoncé dans une déclaration conjointe que le Japon fournirait une aide humanitaire de 83,4 millions de dollars à la région subsaharienne du Sahel, où les attaques terroristes et les conflits se poursuivent.

Le Japon s’engage par ailleurs à aider la Côte d’Ivoire dans ses efforts de reconstruction après la guerre civile de 2011. Le Japon fournira une enveloppe de 7,7 millions de dollars en faveur du désarmement et de l’autonomisation des femmes.

Les dirigeants des deux pays ont convenu de promouvoir un environnement propice aux activités commerciales et aux investissement des entreprises japonaises. Pour ce faire, le Japon contribuera à la création d’infrastructures et à la formation professionnelle en Côte d’Ivoire.

 

 

Source: NHK

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Laisser un commentaire