Un puissant séisme a ébranlé Tokyo, tôt lundi matin, faisant vibrer les fenêtres et semant la nervosité parmi la population, bien que les autorités n’aient fait état d’aucun dégât.

 

Citant les autorités locales, le diffuseur national NHK a rapporté que 17 personnes avaient subi des blessures, certaines en chutant lorsque s’est produit le séisme.

Selon l’Agence météorologique japonaise, le tremblement de terre survenu à 5 h 18 heure locale, a atteint une magnitude de 6,0. Son épicentre se trouvait à 160 kilomètres sous le plancher océanique non loin de l’île d’Izu Oshima, au sud de la capitale nippone.

Le séisme a été ressenti dans une vaste part du Japon, le plus fort de la secousse étant détecté dans le centre de Tokyo, a fait savoir l’agence.

Selon NHK, il s’agit de la plus forte secousse à être ressentie dans la capitale depuis les répliques d’un tremblement de terre de magnitude 9 et du tsunami de mars 2011, au large de la côte du nord-est du pays, qui ont fait plus de 18 500 morts ou disparus.

On ne rapporte aucune perturbation dans la centrale nucléaire de Fukushima Daïchi, fortement endommagée en 2011, ce qui avait mené à la fermeture de tous les réacteurs nucléaires du pays à des fins de vérifications de sécurité.

NHK faisait toutefois état de certains ralentissements dans le service ferroviaire, lundi, et a précisé que des limites de vitesse ont été imposées sur les autoroutes dans la région touchée, par mesure de précaution.

 

Source: AP

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire