Une équipe médicale japonaise a affirmé vendredi avoir mis au point un vaccin contre le paludisme qui protégerait de cette maladie à plus de 70%.

 

Des chercheurs de l’Université d’Osaka ont indiqué avoir développé un vaccin à base de poudre, appelé BK-SE36, dérivé d’une protéine génétiquement modifiée découverte à l’intérieur du parasite vecteur du paludisme et qu’ils ont mélangée à un gel d’hydroxyle d’aluminium.

Les scientifiques affirment que le BK-SE36 devrait réduire nettement le nombre de décès provoqués par le paludisme transmis par les moustiques, en l’occurrence l’anophèle femelle.

 

Un vaccin testé en Ouganda

 

Selon les chercheurs d’Osaka, le vaccin a déjà été testé dans le nord de l’Ouganda entre 2010 et 2011 sur des personnes de 6 à 20 ans et une étude postérieure aurait révélé une efficacité serait de 72%.

Interrogé par l’agence de presse japonaise Jiji, le professeur Toshihiro Horii, qui a dirigé les recherches, a indiqué qu’il pensait passer à l’utilisation pratique du BK-SE36 « dans cinq ans après une étude clinique sur des enfants de 1 à 5 ans, qui constituent le gros de la mortalité causée par le paludisme ».

Discussions

Laisser un commentaire