Mardi, un tribunal japonais à ordonner Tokyo Electric Power Co. à payer ¥ 49 000 000 (~357 000 €) de dédommagement à la famille d’une femme s’étant suicidée suite à l’évacuation de la zone proche de la centrale nucléaire de Fukushima.

 

L’évacuée, Hamako Watanabe, s’est suicidée en Juillet 2011 à l’âge de 58 ans après un retour temporaire à son domicile près de la centrale dans la préfecture de Fukushima.

Quatre membres de sa famille se sont retournés contre TEPCO demandant une compensation d’une valeur de ¥ 91 160 000 (~665 000 €), affirmant que Watanabe présentaient des symptômes de dépression après avoir été évacué et qu’il existe un lien de causalité entre le suicide et sa vie d’évacué.

Naoyuki Shiomi, juge au tribunal de district de Fukushima, a accepté la demande, déclarant : «Il y a un lien de causalité considérable entre sa vie après l’évacuation et le suicide. »

Selon TEPCO, c’est la première fois qu’un tribunal ordonne à l’entreprise de verser une indemnité en reconnaissant un lien entre l’évacuation de l’accident nucléaire et un suicide.

 

Source : JIJI Press || Image : RT Issei Kato

Discussions

Laisser un commentaire