Un tribunal japonais a interdit mercredi le redémarrage des deux réacteurs de la centrale nucléaire d’Oi (ouest du Japon), justifiant cette décision, inédite au Japon depuis la catastrophe de Fukushima, par les risques encourus par les populations riveraines.

 

La société exploitante, Kansai Electric Power, a aussitôt indiqué qu’elle ferait appel de ce jugement.

Suite de l’article: AFP

Discussions

Laisser un commentaire