Un hebdomadaire allemand rapporte qu’un tribunal américain a autorisé l’Agence de la sécurité nationale, la NSA, à espionner 11 pays, dont le Japon et l’Allemagne.

 

Der Spiegel a mené son enquête sur la base d’informations américaines classifiées qu’il soutient avoir obtenues de l’ancien consultant de l’Agence américaine de sécurité nationale, Edward Snowden.

Selon l’hebdomadaire ces documents indiquent que le Tribunal fédéral relatif au renseignement étranger a autorisé la NSA à intercepter les communications de ces pays.

Le reportage ne précise pas à quel moment le tribunal a autorisé l’Agence à mener ses programmes de surveillance visant le Japon. Mais il rapporte que le tribunal a autorisé la surveillance visant l’Allemagne à partir du 7 mars 2013.

Der Spiegel indique aussi qu’au mois de mai 2009, 122 dirigeants de la planète ont été placés sous surveillance par l’Agence américaine de la sécurité nationale.

On ne sait pas si des politiciens japonais, dont le premier ministre de l’époque, Taro Aso, se sont retrouvés sur cette liste.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire