Selon un document qui vient d’être dévoilé, après la Seconde Guerre mondiale, les forces alliées dirigées par les Etats-Unis avaient enquêté sur le retard de la livraison d’un télégramme du président Franklin Roosevelt à l’empereur Showa.

 

C’est ce que démontre un document diplomatique japonais dévoilé ce jeudi par le ministère des Affaires étrangères du Japon.

Ce télégramme était une tentative de dernière minute pour éviter la guerre. Il a été envoyé en décembre 1941, juste avant que le Japon lance l’attaque sur la base américaine de Pearl Harbor.

Le message est arrivé au bureau des télégrammes de Tokyo le 7 décembre vers midi, heure du Japon, mais a été remis à l’ambassadeur américain au Japon Joseph Grew dix heures et demi plus tard.

Les enquêteurs américains affirmaient que si le message avait été remis à l’empereur en temps utile, la guerre aurait pu être évitée. Selon eux, le ministre japonais des Affaires étrangères, Shigenori Togo, avait sûrement lu le télégramme.

Le professeur émérite de l’université de Tsukuba, Sumio Hatano, qui a étudié l’histoire de la diplomatie japonaise, croit que l’Armée impériale japonaise a retardé la livraison du message.

Selon lui, les militaires craignaient que l’empereur retarde ou empêche le déclenchement de la guerre.

Discussions

Laisser un commentaire