Des scientifiques japonais ont réussi à élucider le lien entre l’autisme et le zinc.

 

C’est en analysant la concentration d’une vingtaine d’éléments dans le cuir chevelu des enfants entre 0 et 15 ans qu’ils ont constaté que la plupart des enfants atteints d’autisme ont une carence en zinc.

Une telle carence provoquerait la modification de l’expression des gènes et servirait d’élément déclencheur à l’autisme.

Le manque en zinc est constaté à tous les âges mais plus les enfants vieillissent moins la carence est importante.

Des recherches antérieures ont également démontré que la carence en zinc dans la petite enfance entraînait des troubles de déficit de l’attention avec hyperactivité ou le TDAH.

Ainsi, un apport en zinc aiderait à réduire l’hyperactivité et l’impulsivité. Cette nouvelle ouverture permet désormais de prévenir et de traiter les enfants en bas âge souffrant d’autisme et ainsi d’arrêter le développement de la maladie.

C’est un réel espoir de guérison pour les jeunes enfants malades.

Pour mémoire, le zinc est un élément indispensable à la synthèse de l’ADN et des protéines. C’est également un facteur important qui permet de développer et de réparer les tissus et de multiplier les cellules.

Ainsi pour grandir, les enfants ont besoin d’une certaine quantité de zinc.

Discussions

Laisser un commentaire