Couvrez ce sexe qu’ils ne sauraient voir. Des habitants de la petite ville japonaise d’Okuizumo, dans le sud-ouest du Japon, réclament la pose d’un slip sur une réplique de la célèbre sculpture David de Michel-Ange. L’objectif : cacher ses attributs masculins, jugés trop visibles.

 

Des enfants apeurés 

 

Depuis qu’un homme d’affaires de la région a offert à la ville des répliques de 5 mètres de haut du David de Michel-Ange et de la Vénus de Milo, les habitants sont en ébullition.

Les scuptures ont été érigées dans un parc public où sont installés divers équipements sportifs et une aire de jeux pour enfants. « Ces statues représentent des personnes nues, un style artistique très rare dans notre région.

Des gens pensent que ce n’est pas bon pour leurs enfants », explique un employé municipal. « Des habitants ont dit aux élus municipaux que leurs enfants avaient peur des statues, qui sont énormes et sont apparues sans crier gare cet été », ajoute-t-il.

« C’est la première fois que nous avons quelque chose de ce genre chez nous, ce qui laisse peut-être songeurs certains habitants », souligne l’employé municipal.

Les responsables municipaux ont toutefois bon espoir que les résidents finissent par apprécier ces sculptures, qui pourraient être utiles pour l’instruction artistique des enfants, ou pour attirer les curieux.

Discussions

Laisser un commentaire