Certains me diront que des  « Ramen Shops », il y en a déjà énormément au Japon mais alors qu’est-ce qui fait que celui-ci soit si différent ? Eh bien, je vous le donne en mille … il s’agit d’un bus !

 

Un rédacteur de chez Another Tokyo nous a décrit son incroyable expérience dans un restaurant japonais unique en son genre.

Le Kudou Ramen de la ville de Goshogawara, se situant dans la préfecture de Aomori aurait donc pour établissement … un ancien bus remis à neuf ! Stationné sur une parcelle vide, et entouré par de la neige reflétant la lueur orangée des lampadaires allumés, il donne l’impression d’un accueil chaleureux dans un tel paysage enneigé.

Le rédacteur d’Another Tokyo était dans ce secteur car il avait assisté au congrès mondial du shamisen qui se trouvait non loin de là. La neige avait déjà atteint 40 centimètres d’épaisseur, probablement la plus grosse chute de neige de l’année. Tellement épaisse que cela prenait deux fois plus de temps pour aller à un quelconque endroit que d’ordinaire.

Lorsqu’il retourna à son hôtel à la suite le congrès, une lanterne rouge désignant un restaurant, qui était alors en face d’un bus, attira son attention. Apparemment, le bus était utilisé comme restaurant de ramens et il était appelé : Kudou Ramen.

2

Comme on peut le voir ci-dessous, son hôtel était juste en face de ce bus, ce qui devait aider à attirer certains clients. Surtout par un temps comme celui-là où personne ne voudrait s’aventurer trop longtemps dans une telle couche de neige. Les réverbères semblaient baigner les alentours d’une douce et chaleureuse lueur orangé, vous attirant ainsi à rentrer dans le bus.

3

L’écriteau sur la porte indiquait « veuillez pressez le bouton pour rentrer », cependant, n’ayant aucun bouton en vue, il poussa la porte pour y entrer.

4

Le vieux propriétaire l’accueillit et lui parla dans le dialecte d’Aomori. Il lui dit que cela faisait 40 ans qu’il établissait son « bus ramen » dans ce même endroit. Ce bus-ci était le troisième qu’il utilisait, il était à la base un bus d’école maternelle. Il lui dit qu’au départ il vendait des ramens dans un stand de rue mais qu’il faisait beaucoup trop froid, il a donc opté pour un bus. Et nous devons avouer que c’est une idée brillante, n’est-ce pas ? 

Le restaurant est ouvert de 18 heures à 4 heures du matin. Comme il n’y a pas vraiment de restaurants servant aussi tard dans le coin, il est donc d’une grande utilité.

5

Il propose donc comme menu, à lire de la gauche vers la droite, des ramens nature, des Tempuras ramens, des Miso ramens, des ramens au porc, des natto ramens, des ramens salés et des ramens au beurre.

6

Des parties originaires du bus ont même été gardés au plafond  et sous les tables.

7

8

Vous pouvez aussi vous asseoir sur de jolis tabourets (avec le motif d’une fleur style années 60) afin de patienter pour avoir votre bon bol de ramens bien chaud ( miaaam ).

9

Le rédacteur prit des Tempura ramens pour 550 yens ( soit 3,73€ à l’heure actuelle ) accompagné de kakiage ( friture de légumes ) flottant au sommet du bol. Un simple bol de ramens parfumé à la sauce soja au goût délicieux.

10

Il ajouta que ça a été une expérience quelque peu émouvante, de s’asseoir dans un bus à l’arrêt et entouré par la neige, tout en se délectant d’un bol de ramens bien chaud.

11

Cependant, après s’être réveillé le matin suivant, il alla chercher le bus mais il avait déjà disparu ! Vous auriez pu penser, vous, qu’un bus aussi vieux pouvait toujours rouler ? Ou peut-être qu’il y a une explication bien plus surnaturelle… Et que ce rédacteur a tout juste réussi à échapper au monde magique de notre cher Miyazaki… Il aurait pu songer avoir rêvé tout cela s’il n’avait pas pris tout ceci en photos…

Pour ma part, un concept dans ce genre existe déjà depuis longtemps dans l’endroit d’où je viens donc même si cette histoire est magnifique, le concept en lui-même ne m’est pas étranger vu qu’à l’Ile de la Réunion, il existe des camions bars. Un camion-bar est une sorte de camionnette mobile proposant le plus généralement des sandwichs froids ou gratinés, des boissons ou des frites.

Quant à vous, l’expérience du bus à ramens a-t-elle attisé votre curiosité ?

 

Source/Images : RocketNews24 – Another Tokyo.

Discussions

Laisser un commentaire