Un neko café (café à chats) à Tokyo s’est vu contraint de fermer ses portes pour cause de maltraitance. Une première pour ce genre d’établissement.

 

Les autorités ont ordonné jeudi la fermeture des portes du café « Neko no Te », situé dans le quartier de Sumida à Tokyo après avoir découvert des signes de maladie et un manque d’hygiène.

Selon le gouvernement métropolitain de Tokyo, les gérants de café étaient censés enfermer les chats dans des cages mais leur liberté de mouvements a conduit à de nombreuses grossesses et une forte augmentation du nombre de félins.

L’établissement avait signalé la présence de 10 chats dans leur espace d’environ 30 mètres carrés en juin dernier. Cependant, une inspection sur place en Décembre a fait état de la présence de 62 chats !

Les inspecteurs ont constaté un manque d’hygiène, avec 44 des chats présentant des symptômes de coryza, maladie pouvant être mortelle.

Les gérants gardaient 15 autres chats dans un appartement situé près du café, où l’inspection a révélé des conditions d’hygiène insuffisante.

Les autorités ont prévenu à plusieurs reprises le café mais aucun des changements demandés n’a été effectué.

L’établissement a été repéré par les autorités suite à la plainte de plusieurs clients au sujet d’odeurs nauséabondes.

Les Neko cafés offrent aux clients une chance de se détendre en compagnie d’animaux. Suite au succès rencontré au Japon, le concept a très vite été importé dans d’autres pays à travers le monde dont la France.

neko-no-te-nekocafe-tokyo

Source : Yomiuri Shimbun

 

Discussions

25 Réponses

Laisser un commentaire