Une équipe de scientifiques japonais est en route pour une zone de l’océan Pacifique qui pourrait permettre au Japon d’être autosuffisant en terres rares.

 

L’équipe a embarqué sur un navire scientifique appartenant à l’Agence japonaise des technologies et sciences maritimes et terrestres.

Le navire va explorer des zones au large de l’île Minami Torishima, située à environ 2000 kilomètres au sud de Tokyo.

Des chercheurs de l’université de Tokyo avaient examiné de la boue des fonds marins près de l’île. Ils y ont découvert une forte concentration en terres rares, qui sont utilisées dans des produits allant des véhicules hybrides aux téléphones portables.

Les scientifiques estiment que la zone pourrait contenir suffisamment de métaux rares pour assurer 230 années d’approvisionnement au Japon.

Les chercheurs veulent extraire de la boue à des profondeurs excédant 5000 mètres. Ils ramèneront des échantillons à la fin du mois pour les analyser.

La Chine assure plus de 90 pour cent de la production mondiale de métaux rares. Le Japon tente d’en réduire sa dépendance.

Discussions

Laisser un commentaire