Les candidats sont autorisés pour la première fois à faire campagne sur Internet…

 

«Tant que les jeunes n’iront pas voter, le gouvernement n’orientera pas sa politique vers eux»: telle est une bulle d’un manga diffusé en ligne pour pousser vers les urnes les Japonais de 20-30 ans, majoritairement abstentionnistes.

Le 21 juillet, les électeurs japonais sont appelés à renouveler la moitié du Sénat, un scrutin crucial pour le Premier ministre de droite Shinzo Abe.

Pour la première fois, les candidats sont autorisés à faire campagne sur Internet, là où les jeunes, qui représentent un vivier de voix, sont proportionnellement les plus nombreux. Ces derniers sont toutefois très peu intéressés par les enjeux électoraux.

 

Seuls 38% des 20-30 ans ont voté en décembre

 

Le manga est accessible sur un site internet créé spécialement pour les élections sénatoriales par la galerie marchande en ligne Rakuten.

Il est proposé par épisodes d’une quinzaine de pages sur un site dédié aux sénatoriales et aborde à chaque fois un ou plusieurs grands thèmes de la campagne, présentant les avis divers, vus sous le regard de jeunes.

Aux dernières élections nationales en date, les législatives anticipées du 16 décembre, seuls 38% des 20 à 30 ans ont voté. La participation globale a atteint 59,3% et 75% des plus de 65 ans ont voté.

Dans ces conditions, il est naturel que les politiques proposées soient d’abord tournées vers les personnes âgées, insiste cette bande dessinée en couleur, lisible également via une application pour mobile.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire