La ville de Fukusaki, dans la préfecture de Hyogo, tient une position plutôt inhabituelle lorsqu’il s’agit d’art public.

 

À savoir que la ville a dépensé environ 3 millions de yens (20 500 €) pour installer un kappa mécanique rouge dans le petit étang du parc Tsujikawayama. L’étrange appareil est devenu une attraction locale… qui s’avère assez effrayante pour faire pleurer les enfants !

 

Mais pourquoi une telle installation ?

 

Les kappa sont des créatures de la mythologie japonaise censées habiter les rivières et les étangs. Elles sont généralement décrites comme des tortues anthropomorphes avec une bouche en forme de bec, une peau reptilienne et des doigts palmés. Le sommet de leur crâne est chauve ; le « plateau » est encadré de cheveux et doit toujours être rempli d’eau, sans quoi elles perdraient leur puissance. Les kappa auraient un penchant inexplicable pour les concombres (une bonne chose à retenir si jamais l’un d’eux tente de vous gober !).

Si Fukusaki a mis en place ce décor, c’est qu’elle est la ville natale de Kunio Yanagita, un important chercheur japonais né en 1875 et connu comme le père des études sur le folklore japonais (minzokugaku).

L’apparence du kappa dans le parc est basée sur le kappa rouge qui apparaît dans l’autobiographie de Yanagita. En outre, un membre du personnel a suggéré qu’une version terrifiante du monstre mythique attirerait pas mal de visiteurs… pari gagné !

Notre ami kappa est généralement tapi juste sous la surface de l’eau et émerge pour accueillir les visiteurs environ une fois toutes les 30 minutes, pour seulement quelques secondes.

Jetez donc un œil à l’étrange spectacle :

Selon la vidéo, notre kappa rouge porte le doux nom de « Gajiro »… Un spécimen plutôt curieux, n’est-ce pas ?

Par ailleurs, le kappa rouge a un frère aîné, surnommé « Gataro », qui est un élément permanent du parc. En cas de passage, n’oubliez pas de le saluer !

KappaSource : Rocket News

Discussions

Laisser un commentaire