L’un des plus grands imprimeurs japonais, Toppan Printing, a présenté mercredi un livre minuscule illustré, intitulé «Fleurs de saison», dont les caractères sont si microscopiques qu’ils sont illisibles à l’oeil nu.

 

Chacune des 22 pages carrées de cet ouvrage miniature ne dépassent pas 0,75 mm de côté, contre 0,90 mm pour le micro-livre russe actuellement reconnu comme le plus petit du monde par le Guinness des records.

«Les caractères minuscules et les illustrations de fleurs sont parfaitement imprimés et l’on peut les voir avec une loupe», a précisé l’imprimeur Toppan dans un communiqué.

«Les caractères mélangent les deux syllabaires japonais (hiragana et katakana), les idéogrammes (kanji) et l’alphabet», précise encore Toppan qui a exploité pour ce faire des technologies de pointe utilisées pour l’impression de titres financiers.

Toppan, qui a commencé à fabriquer des «micro-livres» en 1964, avait déjà détenu la palme de champion du monde de cette spécialité en 2000 avec un ouvrage de 0,95 mm de côté.

Son nouvel ouvrage lilliputien est en vente dans le Musée de l’imprimerie géré par Toppan, pour 29.400 yens pièce (235 euros), accompagné d’une loupe et d’une version agrandie.

Discussions

Laisser un commentaire