L’industrie du divertissement au Japon est tellement remplie de groupes d’idoles que certains l’appellent l’ âge de guerre des idoles.

 

Connaître le succès commercial au milieu de cette concurrence féroce peut être difficile, mais un groupe d’idoles ayant fait ses début la semaine dernière n’a aucun secret sur ses véritables intentions.

Les membres de ce groupe, appelé Margarine, sont réunis pour récolter un maximum d’argent. Non pas pour être riche, mais pour rembourser leurs dettes !

Les neuf membres, dont l’âge varie de 19 à 30 ans doivent au total près de 127 millions de yens (~917 000 €).

Chaque membre s’est endetté de différentes façons, que ce soit après avoir pris un prêt étudiant, s’être fait arnaqué en achetant des produits à des charlatans ou tout simplement en dépensant un peu trop dans des activités de loisirs.

Mami Nishida, 30 ans, est la plus endettée, avec 100 millions de yens (722 000 €) suite à la faillite de l’usine familiale. Nishida aime à penser que « les moments difficiles créent des opportunités. »

Le groupe possède également un membre non-japonais, Marie Christine Krause, 22 ans, d’origine allemande, qui doit 2.2 millions de yens (~16 000€) suite à ses études.

Ce groupe d’idoles est supervisé par Maccoi Saito, qui a produit quelques programmes de télévision et créé le groupe d’idoles désormais démantelé, les Ebisu Muscats, qui regroupait des stars du porno.

« Beaucoup de gens abandonnent leur rêve en raison de dettes, mais c’est une honte ! Quel est le problème si des idoles sont endettées ? » a déclaré Saito lors d’un conférence en juillet dernier.

Les margarines vont sortir leur premier single, « Goodbye Shakkin Tengoku » le 17 décembre.

Bien que les membres de certains groupes d’idoles tels que les AKB48 ne sont pas autorisés à avoir de petit ami, les margarines n’ont pas à se conformer à ce genre de règle.

 

Source : Japan times

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire