Un fonctionnaire japonais a annoncé par erreur le lancement d’un missile nord-coréen au lieu d’envoyer une message sur un fort tremblement de terre qui a frappé l’ouest du Japon ce matin.

 

Cette bévue a été commise par un employé du bureau de l’aviation d’Osaka (dépendant du ministère des Transports), qui a expédié par erreur à 87 bureaux d’aéroports un courrier électronique indiquant qu’un missile nord-coréen avait été lancé, a indiqué ce ministère.

Le fonctionnaire avait en fait l’intention d’envoyer un message pour demander aux équipes de vérifier l’état des lieux immédiatement après un fort séisme de magnitude 6,3 qui a secoué samedi matin tôt l’ouest du Japon.

Au lieu d’adresser à qui de droit le courriel sur le séisme, le fonctionnaire a expédié par inadvertance un message urgent qui était tout prêt en cas de lancement de missile nord-coréen, une éventualité qui tient le Japon en alerte depuis plusieurs jours.

L’avertissement erroné a été retiré six minutes plus tard, mais au moins un vol intérieur a été retardé à cause de cette bourde, a indiqué le ministère.

A l’instar de la Corée du Sud et des Etats-Unis, le Japon redoute que la Corée du Nord ne procède dans les heures ou jours à venir à un ou plusieurs tirs de missiles. Il a préparé des plans de réponse, notamment l’interception de tout engin qui menacerait son sol.

Les administrations ont aussi mis en place des moyens pour avertir la population, mais elles ne sont pas à l’abri d’erreur.

Mercredi dernier, la ville de Yokohama, près de Tokyo, avait envoyé un message (prêt au cas où) sur son compte Twitter suivi par 40.000 personnes annonçant un tir de missile de la Corée du Nord.

La municipalité s’est ensuite excusée mais elle s’est aussi attirée les critiques acerbes de particuliers sidérés.

 

 

Discussions

Laisser un commentaire