La grande majorité des festivals au Japon sont tout à fait normaux mais certains, connus sous le nom de « Kisai » (奇 祭) ou « fête étrange » valent le détour.

 

Même pour les Japonais, ces festivals peuvent paraître étrange, mais dans le shintoïsme, Il est important d’honorer les kamis (ou Dieux) même si celui-ci est dédié aux hémorroïdes !

Selon IT Media, environ 70 personnes ont assisté au dernier festival du sanctuaire Kunigami situé dans la préfecture de Tochigi.

Parmi les 100.000 sanctuaires shintoïstes que possède le Japon, celui-ci semble être le seul qui traite les hémorroïdes.

La tradition veut que ceux qui aient lavé leurs fesses, et offert des œufs en offrande soient guéris de leurs hémorroïdes.

Le festival ayant cessé en 1988, a été relancé il y a 2 ans. De nos jours, au lieu de se nettoyer les fesses dans la rivière, une pierre est utilisée pour les purifier.

Les participants montrent leurs fesses à la pierre et prient pour guérir leurs hémorroïdes ou pour s’assurer qu’ils n’en auront jamais.

Un festival qui, on n’en doute pas, entrera dans les « annales » !

 

001

002

003

005

006

007

008

Discussions