Un étudiant en droit de troisième année à l’Université de Keio a été arrêté pour complicité au suicide.

 

L’étudiant de 21 ans, Taishu Watanabe, est accusé d’avoir envoyé sept messages à son ex-petite amie en l’encourageant à se suicider.

Watanabe était le camarade de classe et petit ami de la défunte durant un an.

Elle aurait rompu avec l’accusé la veille de son suicide.

Depuis le 8 Novembre, via une application de messagerie mobile, Watanabe l’aurait incité à sauter le pas.

La femme a transféré les messages à ses amis, leur laissant subtilement faire comprendre qu’elle voulait mettre fin à ses jours.

Elle aurait également laissé à ses parents une lettre d’adieu. Elle a sauté du huitième étage d’un immeuble à Minato-ku à Tokyo, le 9 Novembre.

Quelques jours plus tard, la police a arrêté Watanabe en s’appuyant sur l’historique des communications. C’est un proche de la victime qui a contacté la police indiquant qu’il aurait poussé la victime à se suicider.

Watanabe a avoué le crime lors de son interrogatoire.

 

 

Source: Tomonews

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Laisser un commentaire