Nous sommes tous tombés sur un patron que nous n’aimions pas pour une raison ou pour une autre, que ce soit à cause de son haleine fétide ou de son taux d’exigence trop élevé. Mais sachez que vous auriez pu tomber sur pire, comme ce Japonais qui s’est fait sauvagement agresser par son patron après être arrivé en retard au travail.

 

Difficile d’imaginer ce jeune patron d’agence immobilière, Yuji Serigano (29 ans), se réveiller ce 6 février avec la ferme intention d’agresser son employé, mais c’est pourtant ce qui a fini par arriver lorsque son employé, âgé de 28 ans, est arrivé au travail avec une heure et demie de retard.

Serigano, qui a été arrêté par la police est accusé d’avoir blessé et séquestré le jeune homme.

Serigano a administré une décharge dans le cou de son employé à l’aide d’un pistolet paralysant. Il l’a ensuite frappé avec une lampe de poche, mis un sac plastique sur sa tête, l’a piétiné et a frappé l’homme à plusieurs reprises avec une ceinture.

Selon les médias, l’agression a duré environ 50 minutes, et Serigano a même forcé l’employé à mettre une capuche afin d’empêcher le sang de gicler partout.

L’employé, blessé grièvement, a mis environ trois semaines à guérir. En dépit de ses blessures, il a continué à se rendre au travail jusqu’à la fin du mois de Février, ou il a enfin obtenu une lettre du médecin. Il s’est ensuite rendu à la police.

Serigano a avoué avoir commis ces actes, expliquant qu’après avoir averti l’employé sur ses nombreux retards, celui-ci lui a rigolé au nez. Cette réaction aurait mis le patron hors de lui, et l’aurait poussé à punir plus sévèrement le jeune homme.

Désormais, vous regarderez peut-être d’un autre œil votre patron, mais pensez tout de même à le prévenir en cas de retard !

https://www.youtube.com/watch?v=-S_JJWepkso

Source : Rocketnews || Image : Shutterstock.com

Discussions

6 Réponses

  1. Valoo

    Le truc qui me sidère, c’est que l’employé à continué à aller au boulot pendant 1 mois avant d’avoir un arrêt et de le signaler à la police.
    1 mois à voir tous les jours son agresseur (« patron ») et obéir sagement!!
    NO WAY!!! Et ses collègues !!! Ils étaient où!!??

Laisser un commentaire