Un comité consultatif de l’Unesco a recommandé d’inscrire le mont Fuji dans la Liste du Patrimoine mondial à condition de ne pas y inclure la côte maritime avoisinante. Le même comité a par contre rejeté la requête d’inscription déposée par la ville historique de Kamakura.

 

Les responsables du Conseil International des Monuments et des sites ont révélé hier mardi les résultats des inspections menées en août et septembre derniers.

Ils estiment approprié de recommander l’inscription sur la Liste du Patrimoine mondial du mont Fuji, situé à cheval entre les préfectures de Shizuoka et de Yamanashi, car il comporte 33 sites naturels et historiques, au rang desquels la cascade de Shiraito.

Les recommandations de ce comité consultatif influencent fortement le processus de sélection de l’Unesco lors de l’établissement de la Liste du Patrimoine mondial.

Le mont Fuji va donc probablement être officiellement inscrit dans cette liste lors de la prochaine rencontre du Comité pour le Patrimoine mondial de l’Unesco prévue en juin à Phnom Penh, la capitale du Cambodge.

Le gouvernement japonais ne pourra pas réitérer sa recommandation de Kamakura si le comité refuse formellement sa candidature.

Actuellement, douze lieux au Japon sont enregistrés en tant que sites appartenant au Patrimoine culturel de l’Unesco et quatre autres sont reconnus en tant que sites naturels.

 

 

Discussions

Laisser un commentaire