La Police métropolitaine de Tokyo a annoncé mardi la prise en flagrant délit de prostitution d’un club de « thé » qui recherchait des seniors par le biais d’annonces dans les journaux.

 

Le 8 septembre, des agents de police ont arrêté Kiyohide Kuroda, le directeur de 70 ans du club San Ai (Trois Amours) après qu’un employé de 67 ans ait rencontré une femme (âgée de 65 ans) dans un coffee chop de Shinjuku Ward en vue d’activités illicites en violation de la loi contre la prostitution.

Sur une période de 10 ans, le directeur faisait quotidiennement paraître des annonces dans le Tokyo Shimbun et dans deux autres journaux à la recherche d’hommes et de femmes intéressés par une rencontre pour boire du thé.

« Pour donner l’impression que le service n’était pas celui d’un club pour adultes, nous disions qu’il s’agissait d’une « présentation à des compagnons de thé, »  est cité Kuroda par la police. « Je pensais que les gens à la recherche de prostitution en comprendraient le vrai sens ».

Selon le Sankei Shimbun (du 08 octobre), Trois Amours, qui est situé dans le quartier Shin Koiwa de Katsuchika Ward, comptait 1 000 hommes et 350 femmes enregistrés en tant que membres. Les femmes avaient généralement la soixantaine et le membre le plus âgé avait 82 ans.

Pour rejoindre le club, il fallait payer des frais initiaux de 5 000 yens (environ 40 euros). Il n’y avait pas de frais supplémentaires pour une simple rencontre, mais pour les hommes qui voulaient participer à la prostitution devaient payer entre 20 000 (environ 150 euros) et 25 000 yens (environ 190 euros) supplémentaires par session.

Le Tokyo Shimbun recevait environ 42 000 yens (environ 320 euros) chaque mois grâce aux frais publicitaires.

« Les annonces étaient examinées selon notre procédure standard”, a confié un représentant des bureaux de Tokyo du Chunichi Shimbun qui publie le Tokyo Shimbun.

“Une recherche commerciale de compagnons de thé est acceptable en vue d’une publication. Il est en effet  malheureux que les annonces aient été utilisées à des fins criminelles. A partir de maintenant, nous allons prêter une attention toute particulière à notre procédure d’inspection. »

 

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

 

Discussions

Laisser un commentaire