Désormais, les doubleurs et les «voix» n’ont plus à rester dans les coulisses !

 

Aujourd’hui, beaucoup de ces jeunes voulant devenir comédiens de doublage (ou seiyuu en japonais), apprennent à danser et à chanter, tout en étudiant le doublage.

Il se voient aussi offrir des opportunités plus diversifiées, comme par exemple travailler dans des cafés où ils peuvent entrainer leur voix auprès des clients, et participer à des programmes TV ou radio.

Animax-CafeLe café Animax, ouvert le mois dernier, se propose justement d’accueillir ces comédiens de doublage en herbe !

Le café, situé dans le quartier d’Akihabara, un site sacré pour cette sous-culture japonaise, fut créé par la chaine de télévision par satellite Animax Broadcast Japan Inc.

Les doubleurs qui travaillent dans ce café donne des performances live aux clients, en lisant leurs scripts à haute voix ou en chantant les génériques ou bandes originales de leurs animés respectifs. Les clients peuvent alors voter pour leurs membres préférés. Les doubleurs qui collectent le plus de voix se voient offrir la possibilité d’apparaitre dans les programmes d‘Animax.

Le café est situé dans le quartier surnommé Ura-Akiba (dans les bas-quartiers de Akihabara), qui attire beaucoup de fans.

«Nous avions déjà le projet d’ouvrir un café, qui serait alors un lieu de rencontre avec les téléspectateurs, dès la création des Studios Animax en 1998» a déclaré le président de la société, TAKIYAMA masao, durant le festival de musique d’animé à Yokohama, le 22 novembre dernier. Je souhaitais offrir de nouvelles opportunités à ceux qui désirent devenir doubleur, et j’ai été motivé par leur enthousiasme et leur empressement».

Il a aussi ajouté que les membres obtenant le plus de voix, pourraient prendre part au festival lui même et être mis à l’honneur : un rêve pour ces acteurs en herbe !

«j’ai dû quitter l’université à 19 ans pour des raisons familiales et j’ai créé mon propre commerce à Akihabara» déclare TAKASHIMA Yuji, le dirigeant du café et patron d’une entreprise de vente d’ordinateurs.

«Dans ce café, je voudrais aider les jeunes gens à réaliser leur rêve.»

Les évènements y sont planifiés avec le plein support de 81 Produce, une importante société pour la promotion des comédiens de doublage. Tout le monde peut y tenter sa chance !

On pouvait compter plus de 400 candidatures, dont des comédiens doubleurs appartenant déjà à 81 Produce, avant même l’ouverture du café !

Devant le café ouvert, j’ai interviewé 3 personnes, appartenant à 81 Produce et ayant été choisi en tant que membres.
Nanami Haruno a été animatrice radio à Osaka l’hiver dernier. «J’espère que mes auditeurs viendront aussi me voir au café» nous déclare-t-elle.

«Je suis sûr de moi lorsque je communique avec les clients étrangers» nous dit YONAI Yuki, qui , quand il était au lycée, a appris l’anglais et sait saluer en chinois et en coréen.

Arthur Lounsbery, dont le grand-père était américain, nous dit tellement aimer le quartier d’Akihabara qu’il le visite au moins 1 fois par jour et ce tous les jours ! Il a déjà formé 2 duos de doublage. «J’espère que les fans viendront !»

A Tokyo, le 23 novembre dernier, s’est tenu le concours japonais de doublage : «The All Japan Seiyu Contest» : Seiyuu-Damashii». La grande gagnante fut Yukina Tsutsumi, originaire de Mima dans préfecture de Tokushima. Depuis Juillet, elle anime sa propre émission radiophonique sur FM Bizan.

J’y parle de mon animé favori, ainsi que de mes bandes originales préférées «Yukina no Mezase! 2.5 Jigen!» (Yukina’s aim: 2.5 dimensions).”

Lee Yoon Jung, venue de Corée du Sud a reçu un prix spécial dans la catégorie «Comédien doubleur» («Voice Actor Division») et un prix d’excellence dans la catégorie internationale. Elle a participé avec l’animé “Hanayamata” ハナヤマタ.

Les préliminaires du concours ont attiré plus de 1833 candidats de part de le monde ! Un vrai succès !

 

Informations :

Adresse :

〒101-0021 東京都千代田区外神田3-7-12
〒101-0021 Chiyoda-ku, Tokyo Kanda

Site web : http://cafe.animax.co.jp/

 

Source : Yomiuri Shimbun

Discussions

Laisser un commentaire